Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Caisse des dépôts compte multiplier par dix le montant des ses investissements au Maroc


Mardi 18 Mai 2010 modifié le Mercredi 19 Mai 2010 - 11:25

La Caisse des Dépôts réaffirme son engagement pour la réussite de l’Union pour la Méditerranée. Le Fonds InfraMed compte multiplier par dix le montant des ses investissements au Maroc.




Laurent Vigier, directeur des relations internationales à la CD, et Béatrice de Foucauld , secrétaire générale de « Vocations Patrimoine »
Laurent Vigier, directeur des relations internationales à la CD, et Béatrice de Foucauld , secrétaire générale de « Vocations Patrimoine »
Il ne fait aucun doute que le développement de la région méditerranéenne est un processus de long terme qui nécessite des financements longs et sécurisés. Partant de ce constat, la Caisse des Dépôts s’engage à poursuivre sa stratégie d’ouverture sur les pays du pourtour de la Méditerranée, en investissant dans les secteurs moteurs, leviers du développement de cet espace qui dispose de tout le potentiel pour s’élever au rang des plus grands pôles de prospérité du monde.

L’Union pour la Méditerranée, a pu offrir un cadre de partenariat à la Caisse des Dépôts, permettant la création du fonds InfraMed. Son principal objectif est de promouvoir l’investissement dans les projets exemplaires d’infrastructures urbaines, énergétiques et de transport en Méditerranée, conformément aux priorités énoncées par le plan « Elan 2020 ». C'est-à-dire, faire de cette région un axe stratégique d’investissement pour le Groupe Caisse des Dépôts.

« L’ancrage de la Caisse des Dépôts et de Consignation au Maroc est très fort ».

Laurent Vigier, Directeur des Affaires Européennes et Internationales se félicite de l’action de sa partenaire marocaine, la Caisse de Gestion et de Dépôt du Maroc, au coeur des projets de développements dans le royaume et parmi les initiateurs du fonds InfraMed ».

Ce partenariat solide est voué à se renforcer. Au minimum 2O% du montant du fonds InfraMed sera investi au Maroc et pourrait même atteindre jusqu’à 45%, sur la base d’un objectif d’un milliard d’euros. Ce qui peut représenter jusqu’à 400 millions d’euros de nouveaux investissements en fonds propre dans les infrastructures.

Une façon de sécuriser le financement de plusieurs milliards d’euros de projets d’infrastructures nouvelles pour le Maroc, selon Laurent Vigier. «Le montant de notre coopération va pratiquement être multiplié par dix avec le Maroc. Ce qui reflète la densité de cette relation qui est extrêmement stratégique et structurante ». Une coopération intense présente dans tous les domaines, celui des PME, de la lutte contre le changement climatique, dans le domaine des forêts et qui se traduit également par les échanges de personnes et les échanges intellectuels.

Pour expliquer ce partenariat privilégié, le responsable de la Caisse des Dépôts et de Consignation affirme «croire au développement de la région, croire au Maroc, un pays à très fort potentiel et qui résiste remarquablement bien à la crise mondiale ».

Laurent Vigier a pris note des progrès en matière d’Industrie. « Il y a maintenant une base industrielle au Maroc dont témoigne notamment le succès extraordinaire du projet de Tanger Med qui est un projet de niveau mondial. C’est très bien et très impressionnant que le Maroc ait initié ce projet et l’ait porté ».

Un Forum Mondial des Caisse des Dépôts se réunira à Rabat en novembre prochain.

Mardi 18 Mai 2010 - 22:48

Leila Madani




Nouveau commentaire :
Twitter