Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La COP22 a obligatoirement une dimension africaine (Hakima El Haite)


Jeudi 23 Juin 2016 modifié le Vendredi 24 Juin 2016 - 08:57

La 22ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), qui aura lieu du 7 au 18 novembre à Marrakech, aura obligatoirement une dimension africaine, a indiqué, jeudi à Rabat, Hakima El Haite, ministre déléguée chargée de l'Environnement.




La COP22 a obligatoirement une dimension africaine (Hakima El Haite)
La COP22 aura une dimension africaine également au niveau de coopération sud-sud, le programme du Maroc et de la COP22 a donné la voix aux multinationales du sud, aux femmes africaines du sud et aux ONG du sud, a souligné la ministre lors d'une conférence de presse en marge du 1er Forum mondial des alliances et coalitions qui connaît la participation de nombre de ministres, de décideurs, de représentants d'ONG internationales et de la société civile.

"Nous voulons que l’Afrique se rattrape et rattrape le retard, s’investisse et coopère et rentre dans le cadre d’une coopération sud-sud ou triangulaire pour aller encore plus vite", a dit Mme El Haite.

L’accord de Paris sur le changement climatique lui-même a une dimension africaine car il est orienté vers les pays les plus vulnérables, qui sont notamment les pays africains, les pays insulaires et de l’Amérique centrale, a relevé la ministre, notant que l’accord reconnait le caractère vulnérable de l’Afrique.

D’après Mme El Haite, la COP22 est un évènement mondial qui a une dimension humaine importante, orientée vers le développement humain et les pays les plus vulnérables dans l’Afrique, notant que cette conférence aura un visage africain car elle est organisée en Afrique.

Elle a souligné la grande importance du 1er Forum mondial des alliances et coalitions dans la mesure où il réunit l’ensemble des acteurs concernés par la problématique climatique, à savoir des représentants gouvernementaux, du secteur privé et de la société civile.

Il permettra de renforcer la coordination de l'action sur le climat entre les alliances et les coalitions, d'encourager l'émergence de nouvelles initiatives volontaires, et de discuter, de manière sectorielle, de la mise en œuvre de leurs plans d’action à Marrakech, ainsi que leurs coopérations et les synergies possibles.

Elle a en outre souligné que le secteur privé marocain est présent dans le programme de cette conférence, notant que le secteur privé s’est fortement mobilisé en force lors d’une réunion avec le président de la COP22, a exprimé sa volonté non seulement d’accompagner le gouvernement et le comité de la COP 22 pour qu’elle soit une réussite, mais d’accélérer le rythme au niveau de la transition énergétique et au niveau de l’atteinte des objectifs de développement durable.

Le 1er Forum mondial des alliances et coalitions connaît la participation de nombre de ministres, de décideurs, de représentants d'ONG internationales et de la société civile.

L'objectif du Forum Mondial des Alliances et Coalitions pour le climat, organisé par le Maroc en collaboration avec ses partenaires de l'Agenda de l'Action - la présidence française de la COP21, le secrétaire général de l'ONU, la CCNUCC - et avec la participation du Pérou, est de jeter les jalons pour l'organisation de l'Événement de Haut Niveau sur l'action sur le climat, prévu lors de la COP22 à Marrakech.
Jeudi 23 Juin 2016 - 20:10





Nouveau commentaire :
Twitter