Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'université d'été du PS annulée par peur de violences ?


Dimanche 3 Juillet 2016 modifié le Dimanche 3 Juillet 2016 - 20:45

Le premier secrétaire de la formation politique craint que la contestation sociale ne s'invite lors de ce rassemblement. Il envisage aussi une suspension.

Source AFP




Jean-Christophe Cambadélis
Jean-Christophe Cambadélis
Alors que la Belle Alliance populaire a rassemblé ses troupes clairsemées samedi 2 juillet, Jean-Christophe Cambadélis a peur que la protestation sociale provoquée par la loi travail ne provoque des rassemblements protestataires lors des prochains rendez-vous du Parti socialiste. Le premier secrétaire du P va donc proposer de « reporter, de suspendre », l'université d'été du PS et de ses alliés prévue à Nantes en août, au motif de risques de violences.

« Je pense que, devant les risques de violences à Nantes, où dans tout autre endroit où se tiendrait l'université d'été de la Belle Alliance populaire, il vaut mieux reporter, suspendre, l'université de cet été. C'est ce que je ferai comme proposition aux acteurs de la Belle Alliance populaire », a-t-il déclaré dimanche sur France 3. « On en discutera pour trouver une autre date qui permette de faire les choses avec plus de sérénité », a affirmé le premier secrétaire du PS et député de Paris.

Nantes est une ville où la contestation se nourrit aussi du projet controversé d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Le gouvernement veut relancer les travaux après le soutien du référendum du 26 juin. « On nous menaçait de violences sur nos militants, on menaçait de saccager l'ensemble de la ville », a fait valoir Jean-Christophe Cambadélis.
Dimanche 3 Juillet 2016 - 15:11





Nouveau commentaire :
Twitter