Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




L'opérateur qatari Ooredoo retire son offre pour Maroc Télécom




Le groupe qatari Ooredoo (ex-Qtel) a annoncé vendredi avoir retiré son offre pour acquérir la participation de 53% de Vivendi dans Maroc Telecom, laissant l'opérateur d'Abou Dhabi Etisalat seul en lice.Ooredoo avait fait une offre indicative en décembre dernier avant de soumettre une proposition financée le 22 avril.
Vivendi devrait vendre Maroc Telecom à l'émirati Etisalat. Il a la voie libre vers les 53 % du capital détenus par le français.
Cet opérateur du Golfe, conseillé par BNP Paribas, continue donc les négociations avec Vivendi et le Maroc. Les différentes parties seraient proches d'un accord.




L'opérateur qatari Ooredoo retire son offre pour Maroc Télécom
"Bien que Maroc Telecom représente un bon choix pour notre portefeuille mondial, il n'est plus dans l'intérêt de nos actionnaires de continuer à engager des fonds dans ce qui est devenu un long processus", a expliqué dans un communiqué le directeur exécutif du groupe, Nacer Marafiyah.

"Pour ces raisons, nous retirons notre offre et nous allons nous prêter à d'autres opportunités, selon nos stratégies de croissance interne et d'acquisition", a-t-il ajouté.

"Ooredoo" avait fait en décembre dernier une offre indicative pour Maroc Telecom, avant de soumettre une proposition financée le 22 avril, qui remplissait toutes conditions recquises, selon des responsables du groupe qatari.

« Les Emirats ont fait un lobbying très fort auprès de Rabat ces derniers mois et ils pensent qu'ils sont les bienvenus au Maroc. Ils ont une bonne relation avec le roi et, surtout, une vue convergente sur le développement futur de l'opérateur », explique une source proche de l'opérateur d'Abu Dhabi.

Etisalat est en effet très présent en Afrique, contrairement à Ooredoo, qui n'a d'activité que dans trois pays africains. Etisalat est opérateur en Tanzanie, au Nigeria, en Egypte, au Soudan, en Côte d'Ivoire, au Bénin, au Togo, au Gabon, au Niger et en Centrafrique. Comme Maroc Telecom est aussi présent dans quatre autres pays d'Afrique que son marché domestique, des synergies sont possibles.

Etisalat a réalisé un chiffre d'affaires de 9 milliards de dollars en 2012 pour un résultat net de plus de 3 milliards de dollars. La prise de contrôle de l'opérateur marocain ferait changer l'opérateur émirati de division. Il entrerait alors dans la cour des grands opérateurs mondiaux.

Reste à savoir à quel prix se fera la transaction. A la Bourse de Casablanca, les 53 % de Maroc Telecom que Vivendi souhaite céder valent 4,2 milliards d'euros. La vente serait pour le groupe français une bonne nouvelle. En juin 2012, lors d'un séminaire regroupant les dirigeants de Vivendi qui avait abouti au départ de Jean-Bernard Lévy de la présidence du directoire, Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance, avait engagé une redéfinition du périmètre du groupe. Un an après, rien n'a été vendu. Ni Activision, ni GVT, ni SFR n'ont trouvé preneur. Maroc Telecom serait donc le premier actif cédé. Mais il ne devrait pas l'être formellement avant l'automne prochain.

Maroc Telecom est considéré comme un acteur majeur du développement économique dans le Royaume et le continent africain.

Telecom a adhéré en 2012 au Pacte mondial des Nations Unis. A travers cette démarche, le groupe s'engage à intégrer et à promouvoir les principes fondamentaux relatifs aux droits de l'Homme, aux conditions de travail, à la protection de l'environnement et à la lutte contre la corruption. Chaque année, un rapport appelé "Communication sur le Progrès (COP)", expliquant les actions menées dans le cadre du Pacte Mondial, est remis par l'entreprise.

Dans le même contexte, Maroc Telecom a été classé en 2012 dans l'indice panarabe S&P/Hawkamah ESG (Environnement, Social et Gouvernance), devenant ainsi la seule entreprise marocaine à faire partie de ce classement. Cet indice comprend 50 entreprises panarabes classées sur la base de leur performance par rapport à 200 indicateurs environnementaux, sociaux et de gouvernance.

L'objectif de cet indice créé par Standard & Poor's et Hawkamah (Institut pour la gouvernance d'entreprise pour la région MENA) est de mesurer la performance des entreprises qui se sont illustrées dans les domaines de la responsabilité environnementale, sociale et de gouvernance d'entreprise.

En outre, Maroc Telecom a été consacré dans le cadre des "Cauris d'Or" comme +Entreprise la plus performante du continent africain+, toutes catégories confondues. Ce titre récompense les efforts accomplis pour le développement et l'accessibilité des nouvelles technologies de l'information et de la communication en Afrique.

Les Cauris d'Or est un événement annuel organisé par le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) qui met à l'honneur les entreprises et personnalités africaines ou opérant en Afrique qui se sont distinguées par leurs réalisations ou performances.

Samedi 15 Juin 2013 - 17:53



Samedi 15 Juin 2013 modifié le Lundi 17 Juin 2013 - 18:43

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens