Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L’initiative "AAA" apporte une réponse aux problèmes inhérents à l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques (Baraka)


Samedi 1 Octobre 2016 modifié le Samedi 1 Octobre 2016 - 06:00

L’initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques "AAA" ou "Triple A" apporte une réponse à plusieurs problèmes que suscite la problématique de l’acclimatation, a indiqué le président du Comité scientifique de la COP22, Nizar Baraka.




Cette initiative répond pleinement à un certain nombre de questions liées à l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques, a souligné M. Baraka, lors de la session ministérielle de la rencontre de haut niveau sur "Triple A", abritée jeudi et vendredi par la cité ocre.

Il a fait savoir que la présidence marocaine a fait de la COP22, une COP de l’action pour l’implémentation de la COP de Paris et une COP de l’Afrique, dans la mesure où elle se déroule sur terre africaine, ainsi qu’une COP de l’adaptation.

Dans le cadre de cette initiative, il existe une volonté de mobiliser des fonds pour financer les projets agricoles et de renforcer les capacités des agriculteurs, ainsi que de développer l’assurance sécheresse pour pouvoir garantir la pérennité des revenus de ses exploitants, a-t-il noté.

Le ministre ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, a affirmé, de son côté, que "Triple A" constitue une réponse majeure aux défis auxquels fait face l’agriculture africaine, estimant que cette initiative se veut une solution à la lutte contre les changements climatiques.

Elle reflète, également, la mise en œuvre des engagements pris à Paris lors de la COP21, a-t-il rappelé, saluant le rôle du Maroc qui offre à l’Afrique, particulièrement à son secteur agricole, un cadre opérationnel pour le respect de ses engagements.

Le ministre français de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, Stéphane Le Foll, a, pour sa part, signalé que la thématique de cette rencontre est d’une grande importance puisqu’elle traite plusieurs questions liées, notamment à la sécurité alimentaire et aux défis auxquels fait face l’agriculture africaine.

Le ministre français, dans une vidéo projetée aux conférenciers, a affirmé que le Maroc peut compter sur la France pour concrétiser le projet "Triple A" qui portera pour les pays africains des enjeux spécifiques, ajoutant que son pays sera un allié pour la réussite de la COP22, prévue en novembre prochain à Marrakech.

Quant au PDG du groupe OCP, Mostapha Terrab, il a relevé que la faible utilisation des engrais et des technologies en Afrique impactent sensiblement la productivité agricole, rappelant que le potentiel agricole en Afrique demeure très important dans la mesure où 60% des terres arables inexploitées au monde se trouvent dans le continent.

L’agriculture intelligente a, donc, le potentiel d’avoir véritablement un impact très positif et d’être la solution en ce qui concerne les changements climatiques, mais aussi dans le domaine de la protection de l’environnement et de la sécurité alimentaire, a-t-il ajouté.

Lancée en avril 2016 à l’initiative du Maroc, "Triple A" est née du constat qu'en l’Afrique, l’agriculture et l’adaptation sont trop peu prises en compte dans les négociations internationales et en matière de mobilisation de fonds climat.

Avec MAP
Samedi 1 Octobre 2016 - 05:59





Nouveau commentaire :
Twitter