Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'épineux dossier de la famille Kadhafi évoqué lors de la visite du président du CNT à Alger


Lundi 16 Avril 2012 modifié le Lundi 16 Avril 2012 - 20:26




L'épineux dossier de la famille Kadhafi évoqué lors de la visite du président du CNT à Alger
En visite officielle à Alger, le président du Conseil national de transition (CNT) libyen Mustapha Abdeljalil s'est entretenu lundi avec le président Abdelaziz Bouteflika, avec lequel il a dit avoir évoqué l'encombrant dossier des membres de la famille Kadhafi réfugiés en Algérie.

"Nous apprécions la position humanitaire de l'Algérie d'accueillir les familles, notamment les femmes et les enfants, mais je reste convaincu qu'elle n'abritera pas ceux qui représentent une menace pour la sécurité de la Libye", a-t-il déclaré à l'issue de ses entretiens avec le président Bouteflika, des propos rapportés par l'agence officielle algérienne APS.

La femme de Moammar Kadhafi, Safia, sa fille Aïcha, deux de ses fils, Hannibal et Mohamed, ainsi que des petits-enfants du défunt "Guide" libyen, dont le régime a été renversé par les forces du CNT l'an dernier, sont réfugiés en Algérie.

"Nous avons ainsi convenu que ce qui constitue une menace pour la Libye par le financement ou la subversion n'aura pas de place sur le territoire algérien, c'est ce à quoi nous sommes parvenus", a-t-il tenu à clarifier. Il a fait valoir que "des conventions juridiques sont prévues à cet effet concernant les personnes qui feront l'objet de poursuites pénales".

Mustapha Abdeljalil a ajouté que sa visite "vise à renforcer les liens d'amitié et de fraternité entre les deux peuples algérien et libyen, de même que nous aspirons à un avenir prometteur avec l'Algérie".

Le volet sécuritaire, notamment "la sécurisation des frontières algéro-libyennes" a été également au centre des entretiens, selon M. Abdeljalil. Le souci des deux pays est de "garantir la sécurité de l'Algérie et de la Libye par le soutien du gouvernement algérien sur cette question, sachant que la Libye est encore en phase de création et de préparation des dispositifs des gardes-frontières et de sûreté nationale".

cg[
Lundi 16 Avril 2012 - 20:04





Nouveau commentaire :
Twitter