Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'autonomie, seule solution réaliste au problème du Sahara (ancien détenu de Tindouf)


Mercredi 21 Juillet 2010 modifié le Mercredi 21 Juillet 2010 - 19:11

L'initiative d'autonomie dans les provinces du Sud constitue "la seule solution réaliste au problème artificiel autour du Sahara marocain", a affirmé M. Ali Othmani, ancien détenu dans les camps de Tindouf




Anciens détenus des camps de Tindouf en Algérie
Anciens détenus des camps de Tindouf en Algérie
"Tous les Marocains appuient l'initiative de SM le Roi Mohammed VI visant à accorder un statut d'autonomie aux populations des provinces du Sud du Royaume dans le cadre d'une régionalisation élargie", a souligné M. Othmani, également chercheur et auteur d'écrits sur l'Amazighité, lors d'une rencontre sur la question nationale, organisée dans le cadre du 5ème festival national des Ait Warayne.

Livrant des témoignages poignants sur les conditions "atroces de sa détention durant 26 ans dans les camps de l'ignominie à Tindouf en Algérie", il a appelé les organisations de défense des droits de l'homme à tout mettre en oeuvre pour libérer les séquestrés et lever le siège qui leur est imposé par le polisario et l'Algérie.

Pour sa part, l'épouse de M. Othmani a livré un témoignage sur les souffrances qu'elle a endurées lors de la longue détention de son mari.

Le chercheur a, par ailleurs, traité de ses recherches et écrits sur l'Amazighité et sur la diversité culturelle et linguistique au Maroc.

Le festival national des Béni Warayne s'est tenu récemment à Ain Fendel (cercle de Tahla) par l'Association "Aghrimen Naït Warayne" pour la culture et le développement, en partenariat avec l'Institut Royal pour la Culture Amazigh (IRCAM) et avec le soutien du conseil de la région de Taza Al Hoceima-Taounate et d'autres partenaires sous le thème "La langue et la culture: leviers pour la réussite de la régionalisation avancée".

Cette manifestation a été marquée par des conférences portant sur "l'Amazighité et les droits humains et l'enseignement de la langue Amazighe (contexte, objectifs et contraintes)", "la régionalisation avancée et la question linguistique et culturelle" et "l'environnement et la pollution".

Des ateliers sur l'écriture du "Tifinagh", des lectures poétiques, des cérémonies en hommage notamment à l'artiste Abdelouahed Hajoui et des artistes d'Ahidous, ainsi qu'une grande soirée artistique ont également marqué cette rencontre initiée avec le concours des communes de Tahla et Matmata
Mercredi 21 Juillet 2010 - 19:05

(Source MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter