Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'attentat de Marrakech ne compromettra pas le processus de réformes (Expert français)


Samedi 30 Avril 2011 modifié le Samedi 30 Avril 2011 - 21:11

Le sénateur français Christian Cambon et le Pr. Charles Saint-Prot, directeur de l'Observatoire d'études géo-politiques (OEG, France), ont affirmé que l'attentant de Marrakech ne devrait pas porter atteinte à la stabilité du Maroc ni freiner le processus de réformes engagées.




Pr. Charles Saint-Prot
Pr. Charles Saint-Prot
"Le complot terroriste ne portera pas atteinte à la stabilité du Maroc et ne compromettra pas le processus de réforme initié par le Roi", a affirmé M. Saint-Prot, lors d'un débat avec le sénateur Christian Cambon sur la chaîne parlementaire française "LCP-Public Sénat" consacré à l'attentat de Marrakech.
"C'est peut-être ce processus de réformes ordonnées qui ne plait pas à certains extrémistes, mais le Maroc continuera à faire face aux complots et poursuivra les réformes, grâce au consensus national, et à la détermination du Roi de faire avancer les choses", a-t-il souligné.

M. Saint-Prot a reconnu que "s'il est encore trop tô t pour désigner les auteurs du lâche attentat terroriste de Marrakech, le mode opératoire semble indiquer la piste de groupes terroristes comme AQMI".

En tout cas, a poursuivi le chercheur français, "il faut souligner que le Roi Mohammed VI a donné des instructions pour que l'enquête se fasse rapidement et en toute transparence et que le peuple marocain soit informé des conclusions des investigations".


Le sénateur français Christian Cambon
Le sénateur français Christian Cambon
Pour sa part, M. Cambon, président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat, a appelé la France et l'Union européenne à faire preuve de solidarité vis-à-vis du Maroc dans cette épreuve, soulignant que c'est le Maroc qui assure la sécurité de l'Europe.

"Ceux qui ont organisé cet attentat ont voulu véritablement porter un coup au coeur de l'économie, du progrès et de la croissance du Maroc", a-t-il noté, se disant persuadé que le gouvernement marocain "va prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire en sorte que tout ceci soit contenu et que l'on mette la main sur les auteurs".

Tout en rassurant les Français quant à la stabilité du Maroc, M. Cambon a exigé qu'on fasse "un geste de solidarité vis-à-vis du Maroc, un pays ami de la France".

"Ce que fait le Maroc pour la sécurité de l'Europe mérite d'être souligné", a-t-il encore dit, soulignant que "c'est le Maroc qui assure notre sécurité avec la présence de 130.000 hommes au Sahara", cette zone du Maroc, située au contact d'une "région gérée par des gens s'adonnant au terrorisme".
"Imaginons ce que se serait sans cette présence. Ce serait peut-être le Yémen ou la Somalie", a-t-il relevé.

Concernant les mutations actuelles dans le monde arabe, les deux intervenants ont convenu que la situation au Maroc était bien différente des autres pays de la région.

"Il y a une exception marocaine bien différente des pays arabes en révolte. Au Maroc, le Roi conduit les réformes qui sont d'ailleurs engagées depuis une dizaine d'années et qui vont s'accélérer", a affirmé M. Saint-Prot.

Dans Son discours du 9 mars, le Roi Mohammed VI "a exprimé sa volonté de réformer (...) en confiant au Premier ministre et au Parlement des pouvoirs beaucoup plus étendus", a relevé M. Cambon.

Charles Saint-Prot a conclu en affirmant que "le Maroc est un pays où une réforme se fait dans l'ordre et la stabilité. C'est au Maroc que tout va se jouer".

"Si le Maroc continue dans cette voie et s'il maintient sa stabilité, et je suis sûr qu'il le fera, le Royaume représentera l'exemple de ce que peut être le développement au sud de la Méditerranée", a-t-il estimé.



Samedi 30 Avril 2011 - 16:53





Nouveau commentaire :
Twitter