Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L’artiste algérienne Linda Bougherara expose ses œuvres à Essaouira sous le thème "Entre terre et mer"


Samedi 20 Août 2016 modifié le Samedi 20 Août 2016 - 18:56

L'artiste algérienne Linda Bougherara expose ses œuvres au Musée Sidi Mohammed Ben Abdellah à Essaouira, sous le thème "Entre terre et mer", dans le cadre de la 4ème édition du Festival international de la Hadra féminine et musiques de transe (18-20 août).




L’artiste algérienne Linda Bougherara expose ses œuvres à Essaouira sous le thème "Entre terre et mer"
"Les œuvres que cette artiste a réalisées dégagent une texture qui rappelle celle du tapis. Les sculptures inspirées de la mémoire africaine sont le noyau central de cette installation. Elles s’apparentent à la terre et à l’océan d’où naissent toutes les vies", lit-on dans une note de présentation de cette exposition.

"Ces bustes en hommage à la terre africaine représente l’Afrique tels des fragments comme pour faire parler cette mémoire étouffée. Cette œuvre veut se fondre et se confondre avec la matière. Elle aspire également à être un lieu de rencontre des hommes et des femmes avec leurs âmes. Un lieu où la vie ne se basera plus sur des choses matérielles, mais plutôt sur le combat des illusions qui viennent hanter notre sommeil profond", explique-t-on de même source.

Née en 1966 à Alger, Linda Bougherara est une artiste plasticienne qui vit entre Alger, Paris et Marrakech (depuis peu). Ayant grandi à Alger et dans les Aurès, Linda en a gardé le goût pour les couleurs des teintures traditionnelles pour tapis, et aussi couleurs des épices d’une bonne cuisine dont elle a su s’approprier les secrets et l’enrichir par sa créativité.

Après un passage aux Beaux Arts d’Alger, elle est rapidement partie en France et n’a eu cesse de travailler avec force et détermination. Elle expose régulièrement, depuis 1995, essentiellement en France, Belgique et Angleterre, et ses travaux ont été primés à plusieurs reprises.

Organisée par l’Association des Haddarates Souiriates avec le soutien du ministère de la culture, la 4ème édition du Festival international de la Hadra féminine et musiques de transe connait la participation de troupes issues de plusieurs pays, dont l’Algérie, invitée d’honneur, l’Egypte, en plus de troupes issues de régions du Maroc (Essaouira, Chefchaouen, Guelmim).

Initié sous le thème "Al Hadra féminine dans le monde arabe", cet événement culturel et artistique a pour but de mettre sur le devant de la scène la culture du soufisme et la musique de transe et de mettre en évidence le rôle de la femme dans les activités culturelles et artistiques.

Au programme de cette édition, dédiée en hommage au grand artiste et dramaturge feu Tayeb Saddiki, figure une série de conférences animées par des universitaires et des chercheurs.

Samedi 20 Août 2016 - 18:54





Nouveau commentaire :
Twitter