Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'ancien président d'Israël Shimon Peres "entre la vie et la mort"


Mardi 27 Septembre 2016 modifié le Mardi 27 Septembre 2016 - 16:44

L'ancien président et Premier ministre d'Israël, âgé de 93 ans, avait été hospitalisé après un AVC mardi 13 septembre. Son état est jugé inquiétant.




Shimon Peres est "entre la vie et la mort" selon son entourage. Son état s'étant gravement détérioré deux semaines après son hospitalisation pour un accident vasculaire cérébral. "Le président est entre la vie et la mort", a dit à l'AFP une source dans son entourage sous le couvert de l'anonymat. "Son état de santé est très très difficile. Ses médecins sont inquiets." Shimon Peres, 93 ans, a été victime le 13 septembre d'un accident vasculaire cérébral (AVC) majeur et est hospitalisé depuis à l'hôpital Tel-Hashomer de Ramat Gan, le plus grand établissement israélien proche de Tel-Aviv.

Shimon Peres avait été hospitalisé deux fois de suite en janvier dernier pour des alertes cardiaques. Entre deux séjours à l'hôpital, il avait dit sa volonté de se remettre au travail. Shimon Peres était resté actif à travers son Centre Peres pour la paix, qui promeut la coexistence entre juifs et Arabes, au moment où les perspectives de règlement du conflit israélo-palestinien ont rarement été plus sombres. Il est le dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l'Etat d'Israël, et fut aussi l'un des principaux artisans des accords d'Oslo signés avec les Palestiniens dans les années 1990. Il a occupé de nombreux postes ministériels et à deux reprises les fonctions de Premier ministre. Il a été président, une fonction essentiellement honorifique, de 2007 à 2014.

Bénéficiant d'une forte popularité en Israël et à l'étranger, Shimon Peres a obtenu le prix Nobel de la paix en 1994 conjointement avec Yitzhak Rabin et le leader palestinien Yasser Arafat pour son rôle dans la négociation des accords d'Oslo qui ont jeté les bases de l'autonomie palestinienne.

Avec AFP
Mardi 27 Septembre 2016 - 16:38





Nouveau commentaire :
Twitter