Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L’ambassadeur du Maroc à Paris reçu au quai d’Orsay après la tentative d’intrusion de l’ex-capitaine Adib dans la chambre du général Bennani à l’hôpital Val-de-Grâce à Paris


Jeudi 19 Juin 2014 modifié le Vendredi 20 Juin 2014 - 00:07

L’ambassadeur du Maroc à Paris, M. chakib Benmoussa, a été reçu ce jeudi par le directeur de cabinet du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, après la tentative d’intrusion de l’ex-capitaine Adib dans la chambre du général de corps d’armée Abdelaziz Bennani, l'un des plus hauts gradés de l’armée marocaine, hospitalisé depuis le 6 juin à l’hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce à Paris, a appris Atlasinfo .




Lors de cet entretien, M. Benmoussa a demandé des explications sur les circonstances dans lesquelles un tel incident a pu se produire dans l’enceinte même d’un hôpital militaire, connu pour accueillir des chefs d'Etat français et étrangers, et des personnalités importantes.

Les autorités françaises ont exprimé leur "compréhension" et leur "émotion", et ont certifié au diplomate marocain que des mesures de sécurité renforcées vont être prises autour de la chambre du général Bennani.

« De quels relais dispose-t-il pour trouver le moyen de venir dans un hôpital militaire injurier un homme malade, provoquer sa famille et exploiter une telle situation ? », s’insurge une source proche de la famille.

L’ex-capitaine Adib s’est rendu mercredi à l’hôpital Val-de-Grâce et a tenté de pénétrer dans la chambre du général Bennani pour lui remettre une lettre dans laquelle il l’accuse d’être un « criminel ». Face à ce coup de force, la famille du général Bennani s'est interposée.



Jeudi 19 Juin 2014 - 19:16

Par Hasna Daoudi





1.Posté par Robin le 19/06/2014 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après les flics chez l'ambassadeur, voilà maintenant Adib chez le général. Que fait la police française ?

2.Posté par Karim le 19/06/2014 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est de la provocation ! La France provoque le Maroc faut dire les choses telles qu'elles sont. Comment n'importe qui puisse entrer dans un hôpital militaire et tenter d'entrer dans la chambre d'un malade après avoir insulté sa famille ? Honte à toi la France ! Honte à vous tous du gouvernement français de pacotille.

3.Posté par Redouane le 19/06/2014 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les droits des malades n'ont pas été respectés dans ce cas précis.. L'intervention de cet ex-capitaine peut être légitime ou pas, ce n'est pas la question. mais aller forcer la chambre d'un malade, ce n'est pas un acte digne.

4.Posté par Inès Maarouf le 19/06/2014 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le droit de protester existe mais pas devant la chambre d'un malade qu'il soit général, politique ou simple citoyen. On a droit au respect de son intimité. On ne s'improvise pas procureur ou juge du jour au lendemain. Et encore quand l'état de santé du malade ne le permet pas, ils s’abstiennent de venir à son chevet. je ne défends pas ce général, mais je défends le droit de pouvoir préserver son intimité et sa dignité face à la maladie. Çà aussi , c'est un droit qu'il ne faut pas violer.

5.Posté par chaouiounasse le 19/06/2014 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
svp pas d insulte la france est chez elle

6.Posté par Amin le 19/06/2014 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne n'insulte la France qui reste un grand ami du Maroc M.chaouiounasse. Essayer de comprendre et se poser des questions, c'est normal danbs un cas pareil. C'est atteinte à la dignité d'un malade comme l'a dit si bien@inès.

7.Posté par BAZOUBAZ le 19/06/2014 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi je dis haut et fort: Que fait la France ? Les bourdes se multiplient. Hollande réveille toi tu es en train de tout rater !

8.Posté par ghoudhane benhammou le 19/06/2014 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment ça la France est chez elle ? il y a des régles internationales qui reglementent le monde et c'est valable pour la France ,qui ,rappelons b[, ne vaut rien sans l'Afrique .]comme l'a déja bien souligné le president Chirac ,alors president en exercice..

9.Posté par Ourdya le 19/06/2014 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ chaouiounasse, un pays ne peut pas se comporter comme lui dicte ses humeurs . il y a les principes de droit qui régissent les relations entre états. Ce qui est arrivé là est grave. point barre

10.Posté par Sahabatt le 20/06/2014 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France est coresponsable de ce grave incident. Elle ne peut se dégager de sa responsabilité dans cette affaire. Maintenant à hollande d'endosser son costume de président pour régler cette crise qui est en train de pourrir les relations entre les deux pays. Il est entrain de dilapider un héritage.

Nouveau commentaire :
Twitter