Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L’ambassadeur de Palestine en France : « Le Roi Mohammed VI est impliqué de façon extrêmement stratégique dans la cause palestinienne »


Vendredi 17 Janvier 2014 modifié le Dimanche 26 Janvier 2014 - 17:00

L’ambassadeur de Palestine en France, Hael Al Fahoum, a souligné dans un entretien accordé ce vendredi à Atlasinfo la forte implication du Roi Mohammed VI dans la défense de la cause palestinienne et celle d’Al Qods, et a affirmé que la cause palestinienne est une cause marocaine qui fait partie de la culture patriotique du Maroc.

Propos recueillis par Hasna Daoudi




Le Comité Al Qods se réunit aujourd’hui sous la présidence du Roi Mohammed VI. Qu’attendez-vous de cette réunion ?

Pour nous, la réunion du comité Al Qods au Maroc est la confirmation de la place de Jérusalem dans le cœur du monde arabo-musulman et de l’implication extrêmement stratégique du Roi Mohammed VI dans la défense du droit du peuple palestinien d’avoir Jérusalem-Est comme capitale de son futur Etat palestinien.


Quel regard portez-vous sur le soutien du Roi Mohammed VI au peuple palestinien et à la paix au Proche-Orient ?

La cause palestinienne est une cause marocaine. Le Roi Mohammed VI ne se contente pas de jouer un rôle. C’est beaucoup plus que cela. Le Souverain marocain est fortement impliqué et de façon stratégique dans la cause palestinienne et pour la libération de Jérusalem. Il est impliqué pour défendre les intérêts arabes, pour défendre les Palestiniens et pour défendre la paix au Proche-Orient. Pour nous, c’est plus qu’un rôle, c’est une mission. Le Maroc a toujours était aux côtés des Palestiniens à travers l’histoire et à travers tous les événements tragiques que la peuple palestinien a traversé et continuer de traverser. La cause palestinienne est une partie de la culture patriotique du Maroc.



Hael Fahoum
Hael Fahoum
Les Israéliens semblent avoir opté pour la politique du fait accompli concernant la judaïsation d’Al Qods?

Israël veut nous imposer, à travers les Américains, la reconnaissance de la judéité de l’Etat d’Israël. Qu’est-ce que cela signifie ? D'abord, c’est extrêmement grave. C’est contre les lois internationales. Cela confirme la stratégie de négation du droit du peuple palestinien sur ces terres. Pendant soixante dix ans, les Israéliens ont mené une stratégie de négation de notre identité. Cette stratégie s’est effondrée l’année dernière quand il y a eu un consensus international qui reconnaît l’identité palestinienne et les droits du peuple palestinien sur ses terres et son droit un Etat comme base de stabilité et de paix dans la région et dans le monde. Cela démontre que la communauté internationale a commencé à reconnaître ses dettes vis-à-vis du peuple palestinien.

Les pays occidentaux ont-ils contribué à nourrir cette négation de l’identité palestinienne ?

Absolument ! Les pays de l’Est comme de l’Ouest subventionnent cette négation du peuple palestinien. Ces subventions apportées que ce soit sur le pan sécuritaire, économique ou financier, nous avons subi leurs conséquences directes sur nous. Maintenant, il y a un consensus international qui reconnaît que sans règlement de ce conflit, il n’y aura pas de paix dans le monde. Il est donc de la responsabilité de la communauté internationale de geler ces subventions pour diminuer la myopie et l’aveuglement des Israéliens qui se considèrent au-dessus de la loi. Celui qui se considère au-dessus de la loi est un hors la loi.
Qu’ils maintiennent leurs partenariats avec Israël mais à condition que ces partenariats ne soient pas un fonds de subvention pour cette stratégie coloniale israélienne.


Le Secrétaire d’Etat américain mène des pourparlers entre Palestiniens et Israéliens pour faire aboutir un projet d'"accord-cadre" traçant les grandes lignes d'un règlement définitif sur les frontières, la sécurité, le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens. Nourrissez-vous un quelconque espoir concernant cette initiative ?

Je crois à la volonté de l’Administration américaine et j’espère qu’elle sera soutenue par les grandes institutions américaines. Ils ont compris que cette stratégie basée sur la négation du peuple palestinien est en train de s’effondrer. Le point de départ est l’intérêt stratégique des Etats-Unis dans la région et dans le monde. Ce n’est pas vraiment pour soutenir une partie contre une autre. Je crois que c’est sérieux. Il y a des obstacles israéliens mais les Américains ont les moyens de surmonter ces obstacles. On va voir. Pour le moment, cela n’avance pas franchement. Les Israéliens bloquent sur le statut de Jérusalem, les réfugies, sur les frontières, sur les colonies. Ils bloquent tout.



Vendredi 17 Janvier 2014 - 21:58