Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L’ambassadeur de France en Algérie, le gaz de schiste et le Maroc


Par LilaTaleb


Diplomate ou porte-parole zélé des autorités algériennes ? L’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, a en tout cas perdu de sa superbe en critiquant publiquement une déclaration du chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar, sur l'Algérie.




Le droit de réserve que lui impose son statut, M Emié l’a allègrement piétiné. Est-ce la perspective de décrocher le marché de l’exploitation des gisements de gaz de schiste, tant décriée par les Algériens, qui a fait perdre toute mesure à M. l’ambassadeur de France ?

A Tlemcen, Bernard Emié s’est laissé aller à la vindicte publique à l’encontre d’un ministre marocain qui avait déclaré dans un entretien au journal Le Monde que "l'Algérie a cherché à utiliser" la crise entre Rabat et Paris « pour nuire au Maroc et à la relation franco-marocaine".

L’ambassadeur de France n’a « écouté » que le son de cloches d’un marché juteux en perspectives pour quitter vite fait ses habits de diplomate et qualifier les propos de M. Mezouar d'« irresponsables », comme le rapporte jeudi le journal algérien Echourouk.

Bernard Emié est allé plus loin en indiquant que « la France en tant que membre du Conseil de sécurité respecte aussi bien les résolutions onusiennes relatives à la question sahraouie que le rapport dressé par l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental, Christopher Ross ».

Et l’ambassadeur de Franche d’enchaîner sur ce qui a motivé sa sortie de route: l'entière disposition de la France à exploiter les gisements de schiste après le lancement par la Sonatrach d’un appel d’offres international. Et pour Bernard Emié, qui mieux que Total, entreprise française, pour le faire.

D'après l’ambassadeur de France, selon Echourouk, le renforcement du partenariat français avec l’Algérie dans ce domaine est l’une des priorités de Paris pour hisser les relations économiques entre les deux pays.

La diplomatie économique mène à tout. Même à faire perdre toute réserve à un ambassadeur chevronné !.

Jeudi 5 Février 2015 - 19:51



Jeudi 5 Février 2015 modifié le Mercredi 11 Février 2015 - 09:27


1.Posté par bilal le 06/02/2015 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ambassadeur est libre de dire ce qu'il veut. Ce n'est pas au Maroc de lui dicter sa ligne de conduite. Je pense qu'il a vu juste concernant les déclarations de Mr Mezouar.

2.Posté par marocain et fier le 10/02/2015 06:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour bilal,ton colonisateur d'ambassadeur de france n'a aucun droit de faire des déclaration en terre ennemie sur notre ministre,tu ne vois que le bout de ton nez plein de morve,les réserves françaises de gaz de schiste sont plus importantes que les réserves de ton bled,t-es-tu posé la question pourquoi toute exploration ou exploitation du gaz de schiste sont formellement interdites en france et pourquoi ce que la france s'interdit sur son sol elle se l'autorise sur le sol de ton bled?voila pourquoi cet ambassadeur fait les yeux doux à tes gouvernants,c'est pour rendre ton bled en champs d'expérimentation,quitte à le polluer et à le dévaster

3.Posté par Anti-UA/UE/ONU le 13/02/2015 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut comprendre une chose , nous avons rien à gagner des pays occidentaux , par contre eux ont tout à gagner de nous .

Nous devons coopéré avec les pays de bonne foi et ceux qui reconnaissent le sahara marocain , le reste , qu'ils aillent ce faire bien enculé ;)

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens