Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'ambassadeur d'Algérie à Paris, proche de Bouteflika, rappelé «définitivement» à Alger


Mercredi 19 Juin 2013 modifié le Mercredi 19 Juin 2013 - 19:06

En poste en France depuis 2005, l'ambassadeur d'Algérie à Paris, fidèle parmi les fidèles du président de la République, a été rappelé «définitivement» à Alger.




L'ambassadeur d'Algérie à Paris, proche de Bouteflika, rappelé «définitivement» à Alger
L’ambassadeur d’Algérie à Paris, Missoum Sbih, en poste depuis novembre 2005, a été limogé, rapporte mercredi Algérie focus, indiquant que son collègue en poste à Bruxelles, Amar Bendjemaâ, est bien placé pour lui succéder en tant que représentant de l’Algérie dans la capitale française.

"Le rappel de Missoum Sbih aurait pu être banalement perçu pour un vieil homme âgé de 77 ans qui plus est n’a pas particulièrement brillé par son activisme à Paris qui est historiquement la tour de contrôle de la diplomatie algérienne. Mais sa proximité politique et presque filiale avec le président de la République fait de lui un symbole du règne de Bouteflika", estime Algérie focus.

Selon Algérie focus, "son limogeage s’apparente à un totem qui tombe tout aussi symboliquement en même temps que son mentor – Bouteflika en rééducation aux Invalides –, pratiquement au crépuscule de son pouvoir. Il est en effet difficile de ne pas y voir une relation de cause à effet entre la maladie invalidante du président Bouteflika et le renvoi de son ami, Missoum Sbih".

"Il aura rempli son contrat jusqu’au bout des forces… du président Bouteflika. Pour diplomatique qu’il puisse paraître, son rappel n’en est pas moins un signe de fin de règne. Pour lui et très probablement pour celui qui l’a nommé", ajoute-t-on de même source.

Mercredi 19 Juin 2013 - 11:47





Nouveau commentaire :
Twitter