Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'ambassadeur Hilale: pas d’arrêt de la construction de la route d’El Guergarate


Dimanche 11 Septembre 2016 modifié le Mardi 13 Septembre 2016 - 07:53




L’Ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations-Unies, M. Omar Hilale, a accordé, vendredi à New York, une interview à la MAP, à l’issue d’une réunion de consultation du Conseil de sécurité au sujet de la situation à El Guergarate, et dans laquelle il affirme que le "Conseil a balayé d’une seule main, la requête du Polisario, relayée par ses appuis, de demander l’arrêt de la construction de la route d’El Guergarate."

Selon l'ambassadeur , l’échec du Polisario et ses alliés au conseil vient quinze jours après leurs revers lors des consultations du 28 août dernier et 48 heures après le rejet des Membres du Mouvement des Non Alignés de la tentative de son invitation au Sommet du Mouvement qui se tiendra la Semaine prochaine au Venezuela.

"Un grand nombre des membres du Conseil a condamné les violations de l’Accord Militaire N.1 par le Polisario, ainsi que ses menaces de reprendre les hostilités en raison de la construction de la route", a dit l’ambassadeur Omar Hilale.

Interrogé sur la réaction des membres du Conseil aux menaces de guerre proférées par le mouvement séparatiste, M. Hilale a précisé que le Secrétariat a reconnu que le Polisario violé de manière flagrante l’Accord Militaire de cessez-le- feu en envoyant dans la zone d’El guergarate des véhicules chargés d’armes massives de guerre et lui a instamment demander de retirer ses forces, indiquant que le Maroc n’a à aucun moment menacé de recourir à la force, alors qu’il en dispose amplement.

"Nos vaillantes Forces Armées Royales sont prêtes à faire face à toute agression. Parallèlement à cette détermination, le Maroc a réaffirmé aux responsables onusiens qu’il fera preuve de retenue et qu’il reste attaché au respect du cessez-le-feu et de l’Accord Militaire N.1", a-t-il souliné, ajoutant que "le Maroc a expliqué au Secrétariat de l’ONU et aux Membres du Conseil que les travaux qu’il mène à El Guergarate sont éminemment civils et limités dans le temps, et ce jusqu’à la finalisation de la construction de la route. Cet objectif est stratégiquement sécuritaire et le Maroc est résolument déterminé à le réaliser."

Pour l'ambassadeur, il s'agit d'un petit tronçon de trois kilomètres et demi qui était un espace de non droit et où s’activaient tous les trafiquants de petites armes, d’êtres humains, de drogues et de voitures. "D’où les sens de son appellation de « Kandahar ». Son nettoyage était devenu impératif pour des raisons éminemment sécuritaires", at-il ajouté.

" Cette opération d’assainissement et de construction a été menée en consultations avec les autorités mauritaniennes et en interaction avec la MINURSO. Bien plus, c’est une opération qui n’est interdite par aucune disposition de l’Accord Militaire N.1. Elle nécessite une simple notification. Ce que le Maroc a fait 24 heures après son lancement. Le Maroc maintiendra sa coopération fructueuse et confiante avec la MINURSO pour transcender cette crise", a-t-il ajouté.

Dimanche 11 Septembre 2016 - 00:28





Nouveau commentaire :
Twitter