Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'affaire de la gargouille Ahmed


Mardi 7 Septembre 2010 modifié le Mardi 7 Septembre 2010 - 00:56

Sur la cathédrale Saint Jean à Lyon, un tailleur de pierre a mis le visage de son chef de chantier musulman, sur une gargouille, raconte le quotidien Le Progrès.




L'affaire de la gargouille Ahmed
"C'est devenu une attraction touristique », s'amuse Ahmed Benzizine. Depuis plusieurs mois, le maçon lyonnais est devenu gargouille. C'est son collègue et ami, Emmanuel Fourchet, tailleur de pierre de son état, qui est à l'origine de cette facétie. L'idée est de rendre hommage à un ouvrier qui a consacré l'essentiel de sa carrière, trente-sept années, à ce chantier éternel. Une tradition qui date du temps des bâtisseurs des cathédrales. (...) « C'est bien pour un fils d'immigré comme moi. Ça montre peut-être aux jeunes arabes que pour réussir, il faut s'investir. C'est une belle réussite pour ma famille aussi », lâche-t-il.

"Les mauvais esprits, qui trouvent ahurissante la mise en pierre d'un musulman dans un lieu catholique, ne le touchent pas. (...) « Ils sont idiots, toutes les religions ont un seul dieu et le même. »" ajoute le chef de chantier cité par Le Progrès.

Libé Lyon précise : "La gargouille arbore l’inscription «Dieu est grand» en français et en arabe." en soulignant "Manu Fourchet l’a ajoutée, en référence à la religion musulmane d’Ahmed, parce qu’«Il n’y a pas que des catholiques qui travaillent sur les églises, il y a toujours eu beaucoup de musulmans, en échafaudage et en maçonnerie »assure le tailleur de pierres."

"Beaucoup louent la beauté «œcuménique» du geste, certains crient au «blasphème». (...) le tailleur de pierre a donc réalisé une gargouille à l’effigie de son chef de chantier Ahmed, ce qui lui vaut d’être cité dans des articles de presse jusque de l’autre côté de la Méditerranée (notamment dans le quotidien algérien El Watan). Manu Fourchet n’a pourtant fait que reprendre une tradition qui fut particulièrement en vogue aux 12e et 13e siècles, date du début de la construction de la cathédrale Saint-Jean (...) L’initiative a immédiatement séduit les responsables de ce grand chantier national.

L’architecte en chef des monuments historiques de Lyon, Didier Repellin, en charge de la restauration de la primatiale Saint-Jean a «fortement appuyé ce beau geste» (...) Le père Cacaud confie avoir reçu «quelques mails de gens qui ne comprennent rien à rien». Il estime qu’ils réagissent «par manque de culture». «Ce geste n’a pas été réalisé par esprit de dialogue interreligieux, c’est simplement pour dire merci à Ahmed, qui se trouve être musulman…»souligne le curé."

Si Le Progrès ne traite le sujet qu'aujourd'hui, la "gargouille Ahmed" déchainait la polémique sur certains sites identaires depuis plusieurs semaines.
Le site NovoPress Lyon titrait le 22 août : "Polémique sur la «gargouille musulmane» sans évoquer de détails sur cette "polémique".

Le 6 septembre, la version papier de Libération, sous le titre "A Lyon, les identitaires font la gueule à la gargouille"est plus concrète : "Certains catholiques se montrent moins enthousiastes et le mouvement extrémiste des Jeunesses identitaires de Lyon diffuse ce message:«Alors que dans beaucoup de pays musulmans, la religion chrétienne est interdite et les chrétiens martyrisés, à Lyon, les musulmans se paient le luxe de s’approprier nos églises, en toute tranquillité, et avec la complicité des autorités catholiques.»"
Mardi 7 Septembre 2010 - 00:50





Nouveau commentaire :
Twitter