Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







L'aéroport Marrakech Ménara, l’un des cinq aéroports d'Afrique à obtenir le Label Carbone niveau 1


Vendredi 23 Décembre 2016 modifié le Samedi 24 Décembre 2016 - 13:03

Le nouveau terminal de l’aéroport international Marrakech- Ménara, inauguré mercredi par le roi Mohammed VI, est l’un des cinq aéroports en Afrique à avoir obtenu le label Carbone niveau 1, indique jeudi la Banque Africaine de Développement (BAD), seul bailleur de fonds international ayant participé au financement de cette plateforme aéroportuaire.




L'aéroport Marrakech Ménara, l’un des cinq aéroports d'Afrique à obtenir le Label Carbone niveau 1
'’L’équipement et la construction de l’aéroport Marrakech- Ménara rentre dans le cadre d’un prêt de 240 millions d’euros accordé par la BAD à l’Office National des Aéroports (ONDA), avec la garantie de l’Etat, pour cofinancer ce troisième projet aéroportuaire, explique la BAD dans une note publiée sur son portail officiel.

Et de poursuivre que ce projet se propose d’augmenter les capacités opérationnelles par la mise à niveau des infrastructures, l’extension du système de navigation aérienne, et le renforcement des installations de sûreté au sol dans les aéroports de Fès, Marrakech et d’Agadir.

‘’Le nouveau terminal contribuera de manière substantielle à l’augmentation de la capacité d’accueil de l’aéroport de Marrakech de 6 millions de passagers supplémentaires, pour atteindre 9 millions de passagers par an’’, explique la BAD.

Et de faire observer que la construction de ce terminal améliorera les installations en offrant une capacité suffisante pour gérer le volume du trafic aérien qui augmente régulièrement chaque année : 352.434 passagers enregistrés à fin novembre 2016, soit une croissance significative de 14,20 pc, par rapport à la même période de l’année 2015.

Pour la BAD, la participation au financement de ce projet fait partie des cinq priorités de développement (high five), auxquelles s’attache l’institution, notamment, ‘’intégrer l’Afrique’’. Il s’agit en effet d’en faire une plaque tournante pour l’aviation dans la région, répondant aux normes internationales.

Construit sur une superficie totale de 50.000 m2, ce terminal comprend l’extension des parkings avions, l’aménagement de douze postes moyens et trois longs courriers supplémentaires et la réalisation d’un parking véhicules côté ville, pour porter sa capacité à 1.500, ainsi que l’aménagement des voies d’accès, conclut la BAD.
Vendredi 23 Décembre 2016 - 23:14





Nouveau commentaire :
Twitter