Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'accord de Paris sur le climat a réaffirmé le rôle clé de la recherche et de l’innovation dans la transition énergétique (Ségolène Royal)


Mercredi 19 Octobre 2016 modifié le Jeudi 20 Octobre 2016 - 09:30

La ministre française de l'Environnement Ségolène Royal a souligné que l’accord de Paris sur le climat a réaffirmé le rôle clé de la recherche et de l’innovation pour réussir la transition énergétique.




Dans une communication, mercredi en conseil des ministres, consacrée à la croissance verte et à l’innovation. la ministre a indiqué que la France porte, avec dix-neuf autres pays, l’engagement de doubler les efforts de recherche publics sur les technologies bas-carbone d’ici à 2020 dans le cadre de la "mission innovation", soutenue par un consortium d’investisseurs privés initié par Bill Gates.

Les outils financiers se réinventent également avec l’essor de la finance verte et de la tarification du carbone, outils innovants au service du climat, a-t-elle expliqué, notant que la loi de transition énergétique pour la croissance verte et la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, ainsi que les actions qui les accompagnent, sont créatrices d’innovation, d’activité et d'emplois dans des filières d’avenir.

Pour Mme Royal, les nouveaux cadres législatifs encouragent l’innovation dans la vie quotidienne. Elle a cité, à cet égard, l’interdiction des sacs plastique à usage unique, en vigueur depuis le 1er juillet 2016, la fin de l’utilisation des pesticides dans l’espace public, qui encourage le développement de produits de substitution durables innovants, les appels d’offres pour les énergies renouvelables favorisant le développement de projets innovants et les travaux sur le stockage de l’énergie ainsi que la promotion de la chimie verte par le développement des bio-carburants de nouvelle génération.

Par ailleurs, la ministre de l'Environnement a assuré que des financements existent pour toutes les filières, précisant que 2,8 milliards d’euros sont engagés au titre du programme des investissements d’avenir sur les démonstrateurs de la transition écologique et énergétique et les véhicules et transports du futur, 200 millions d’euros par an sont alloués à l’innovation par le ministère et 30 millions d’euros par an sont affectés au programme de recherche permettant de soutenir des projets de thèse ainsi que de lancer des appels à projets ou encore de financer des expérimentations innovantes en conditions réelles.

Elle a également fait savoir que 800 millions d’euros opérés par l’agence nationale de la recherche (ANR) sont réservés pour les instituts de la transition énergétique (ITE), plates-formes interdisciplinaires public-privé dans le domaine des énergies décarbonées.

Ces financements sont renforcés par l'essor de la finance verte. Depuis 2015, un nombre croissant d’acteurs financiers ont annoncé des engagements, a rappelé la ministre, précisant que près d'un milliard d'euros de fonds a déjà obtenu le label officiel "Transition énergique et écologique pour le climat" lancé en début d'année par le ministère chargé de l'environnement.
Mercredi 19 Octobre 2016 - 17:27





Nouveau commentaire :
Twitter