Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L’Union pour la Méditerranée s’associe avec l’Unesco pour des programes et des activités conjoints


Mercredi 14 Octobre 2015 modifié le Jeudi 15 Octobre 2015 - 21:12




Le Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), M. Fathallah Sijilmassi, a conclu ce mercredi à Paris avec l’Unesco un nouveau partenariat visant à promouvoir la tolérance et le dialogue régional dans la région.
Après des entretiens bilatéraux et la signature de l’accord, la Directrice générale de l’Unesco, Mme. Irina Bokova, M. Sijilmassi a déclaré que « Ce partenariat arrive au bon moment et vise les bons enjeux, inspiré par l’idée que la diversité culturelle de la région méditerranéenne est un aspect clé pour promouvoir la paix, pour accélérer le développement durable et pour promouvoir une nouvelle narrative de la tolérance et du dialogue dans un contexte d’extrémisme grandissant ».

L’accord se focalise notamment sur les domaines prioritaires tels que la promotion de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, la lutte contre l’extrémisme, la promotion du respect mutuel parmi les peuples de la Méditerranée, la promotion d’une culture de la paix, la promotion du patrimoine culturel et du patrimoine culturel subaquatique, la coopération scientifique, l’emploi des femmes et des jeunes, le développement durable et le changement climatique.

Le Secrétaire général de l’UpM s’est félicité de cet accord qui capitalise les atouts des deux organisations. « Cet accord de partenariat représente un pas en avant dans le renforcement des relations institutionnelles entre l’Unesco et le Secrétariat général de l’UpM. Notre partenariat ne sera pas limité aux seuls domaines prioritaires convenus mais s’étendra à tous les efforts qui visent à adresser les causes profondes des défis auxquels la région est confrontée actuellement, comme l’extrémisme et le terrorisme », a-t-il souligné.

L’accord crée le cadre pour que l’UpM et l’Unesco échangent de l’assistance technique et mettent en œuvre des programmes et des activités conjoints concernant des domaines d’intérêt commun de coopération. Il vise à bâtir sur la mission fondamentale de chacun des partenaires et ses réseaux respectifs pour accroire l’efficacité de ses efforts de développement.

Mercredi 14 Octobre 2015 - 18:18

Par Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter