Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'UOIF ouvre son sommet dans une ambiance crispée


Samedi 7 Avril 2012 modifié le Samedi 7 Avril 2012 - 23:47

La 29e Rencontre annuelle des musulmans de France de l'UOIF s'est ouverte hier au Bourget dans une ambiance crispée à la suite des mises en garde du gouvernement contre « les porteurs de haine » et la multiplication d'opérations anti-islamistes après l'affaire Mohamed Merah. ...




L'UOIF ouvre son sommet dans une ambiance crispée
Les musulmans "se sentent blessés, stigmatisés" a regretté vendredi le président de l'UOIF à l'ouverture de sa rencontre annuelle. L'ambiance y est tendue après les mises en garde du gouvernement contre "les porteurs de haine" et la multiplication d'opérations anti-islamistes.

"L'UOIF n'a jamais donné une tribune à des discours de haine", a clamé son président Ahmed Jaballah, rappelant que depuis 29 ans, l'organisation avait toujours milité pour un engagement citoyen, contrairement à d'autres fédérations qui reçoivent le soutien de pays étrangers. "Les musulmans se sentent blessés, stigmatisés, comme à chaque campagne électorale", a-t-il souligné.

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a assuré vendredi que les pouvoirs publics seraient "très attentifs" à ce 29ème Rassemblement des musulmans de France, où la police veillera à ce qu'aucune femme intégralement voilée ne se trouve dans l'espace public. Le port du niqab est interdit depuis avril 2011.

Le rassemblement annuel de l'UOIF, jusqu'au 9 avril, est la plus importante rencontre de ce type en France en France, attirant plus de 100.000 visiteurs chaque année au Parc des Expositions du Bourget, près de Paris. L'UOIF est la deuxième fédération de l'islam de France, qui regroupe plus de 200 associations et 450 salles de prière.

Claude Guéant a répété qu'il regrettait la venue de l'intellectuel musulman suisse Tariq Ramadan, qu'il critique pour avoir défendu "un moratoire sur la lapidation des femmes" même si "lors de déplacements récents en France, il avait un discours très mesuré".

Mardi, le président Nicolas Sarkozy avait mis en garde l'UOIF contre les "porteurs d'appels à la violence, à la haine et à l'antisémitisme" qui pourraient s'exprimer lors de la Rencontre. Six orateurs ont ainsi été interdits, dont l'imam qatari d'origine égyptienne Youssef Qaradaoui, proche de l'émir du Qatar.

Depuis, la pression contre les dérives islamistes, inscrite dans la campagne électorale du Front national et de l'UMP, est allée crescendo en se focalisant sur les salafistes et l'UOIF. Vis-à-vis de cette fédération, les hostilités ont été déclenchées par la candidate FN qui a demandé sa dissolution qualifiant ses dirigeants de « proches des islamistes, sinon même des terroristes ». •
Samedi 7 Avril 2012 - 14:56

Atlasinfo avec agences





1.Posté par Andermatt le 07/04/2012 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque l'on regarde la société, qu'on le veuille ou non, on procède souvent par analogie. Pour l'islam faire la différence entre les islamises qui s'intègrent et ceux qui revendiquent des actes de barbarie ou qui préconisent la haine des non musulmans cela pose problème. Pour ne pas faire d'amalgame il faudrait que les musulmans qui n'adhère pas aux actes de barbaries le disent et agissent d'une façon sans équivoque pour ces comportements. Car qui ne dis rien consens, tout le problème est là. Pour ma part ci je fait parti d'un groupe avec lequel je ne partage pas les idées, 1° j'essaye de faire changer le comportement des personnes du groupe et si les personnes du groupe continuent à mal agir au nom du groupe, je quitte le groupe pour ne pas être confondu avec ces individus et ce groupe.
Il faut avoir le courage des ses responsabilités et non mélanger tout..
André Andermatt

Nouveau commentaire :
Twitter