Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







L’UE s’engage à aider la Libye à lutter contre les passeurs de migrants (Déclaration de Malte)


Samedi 4 Février 2017 modifié le Samedi 4 Février 2017 - 19:43

Les dirigeants européens se sont engagés, vendredi à La Valette, à aider la Libye à lutter contre les réseaux de passeurs de migrants.




Le président du Conseil européen Donald Tusk à La Valette, le 3 février 2017 à Malte
Le président du Conseil européen Donald Tusk à La Valette, le 3 février 2017 à Malte
‘’Nous sommes déterminés à prendre des mesures supplémentaires pour réduire considérablement les flux de migrants le long de la route de la Méditerranée centrale et pour casser le modèle économique des passeurs (…) et à intensifier l'action que nous menons avec la Libye, qui est le principal pays de départ’’, soulignent-ils dans la ‘’Déclaration de Malte’’.

Relevant que les efforts visant à stabiliser la Libye sont aujourd'hui ‘’plus importants que jamais’’, l'UE s’est engagée à mettre tout en œuvre pour contribuer à la réalisation de cet objectif.

La priorité sera notamment donnée à la formation, à l’équipement et au soutien des garde-côtes nationaux libyens et d'autres agences concernées, à l’intensification des efforts visant à démanteler le modèle économique des passeurs, grâce au renforcement de l'action opérationnelle et au soutien du développement des communautés locales en Libye, en particulier dans les zones côtières et aux frontières terrestres libyennes situées sur les routes migratoires.

Les dirigeants européens ont également mis l’accent sur l’importance de l’amélioration des campagnes d'information et de sensibilisation destinées aux migrants en Libye et dans les pays d'origine et de transit et de la contribution à la réduction de la pression sur les frontières terrestres de la Libye, en coopérant avec les autorités libyennes et tous les voisins de la Libye, notamment en soutenant des projets destinés à renforcer leurs capacités en matière de gestion des frontières.

En parallèle à ces actions, la Déclaration souligne que l’UE s'efforce d'intégrer davantage les migrations dans le cadre de l'aide publique au développement qu'elle accorde à l'Afrique, qui s'élève à 31 milliards d'euros pour le présent exercice financier. Certaines actions peuvent, selon Bruxelles, être financées dans le cadre de projets déjà en cours, notamment, le cas échéant, ceux financés par le fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique, qui mobilise 1,8 milliard d'euros provenant du budget de l'UE et 152 millions d'euros issus des contributions des États membres.

D’après la Commission européenne, le long de la route de la Méditerranée centrale, plus de 181.000 arrivées ont été détectées en 2016 et, depuis 2013, le nombre de décès ou de disparitions en mer atteint un nouveau record chaque année.

Atlasinfo (avec map)
Samedi 4 Février 2017 - 08:05





Nouveau commentaire :
Twitter