Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'ONU veut aider la Libye à se débarasser de ses armes chimiques


Vendredi 22 Juillet 2016 modifié le Samedi 23 Juillet 2016 - 08:12

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi une résolution qui vise à aider le gouvernement libyen à se débarrasser de son arsenal d'armes chimiques, y compris en les transportant hors du pays.

Source AFP




L'ONU veut aider la Libye à se débarasser de ses armes chimiques
Craignant que ces armes ne tombent entre les mains des groupes armés extrémistes opérant dans le pays, le gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a proposé un programme de destruction à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et a demandé à l'ONU de l'aider à l'appliquer.

Selon des diplomates, le GNA a aussi commencé récemment à regrouper les produits toxiques sur un site côtier sécurisé, ce qui faciliterait leur transport et leur destruction à l'étranger ou à bord de navires spécialisés, comme cela avait été le cas pour ceux évacués de Syrie.

La résolution, proposée par le Royaume-Uni et adoptée à l'unanimité, "engage les Etats membres à aider (le GNA) à procéder à l'élimination des armes chimiques de catégorie 2 en Libye dans les meilleures conditions de sécurité et dans les meilleurs délais possibles" en fournissant experts, équipements et fonds.

Le Conseil a décidé aussi "d'autoriser les Etats membres à acquérir, contrôler, transporter, transférer et détruire" l'arsenal chimique libyen.

L'OIAC rendra compte régulièrement au Conseil des progrès du programme d'élimination.

La résolution se place sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies, ce qui autorise à employer, si besoin, la force pour l'appliquer.

En visite à l'ONU, le nouveau ministre britannique des affaires étrangères Boris Johnson a estimé que la résolution "marquait le début de la fin pour le programme libyen d'armes chimiques".

"Nous avons réduit le risque de voir ces armes tomber entre les mains de terroristes et de fanatiques", a-t-il ajouté devant le Conseil.

La Libye a notamment prévu de se débarrasser de quelque 13 tonnes de gaz moutarde restant dans son arsenal.

Selon l'OIAC, 55% des stocks de gaz moutarde de la Libye ont déjà été éliminés et les munitions susceptibles d'être utilisées comme vecteurs ont été détruites.

La Libye a rejoint les Etats membres de l'OIAC en 2004, le colonel Mouammar Kadhafi ayant alors promis de détruire ses stocks de gaz moutarde, arme chimique utilisée surtout pendant la Première Guerre mondiale.

Cette matière et d'autres armes chimiques déclarées par le régime Kadhafi mais pas encore détruites sont stockées à Ruwagha, à quelque 700 kilomètres de la capitale Tripoli.
Vendredi 22 Juillet 2016 - 23:45





Nouveau commentaire :
Twitter