Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'ONU appelle les parties libyennes à faire preuve de volonté politique


Mercredi 12 Août 2015 modifié le Mercredi 12 Août 2015 - 07:41

L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Bernardino Leon, a appelé mardi les parties libyennes à faire preuve de "volonté politique" en vue de progresser vers une issue à la crise "d'ici la première semaine de septembre".




"Si les parties prenantes respectent le calendrier et montrent volonté politique, créativité et sagesse, la signature d'un accord pourrait avoir lieu d'ici la première semaine de septembre", a déclaré M. Leon aux journalistes à l'issue de la première journée d'un round de pourparlers à Genève.

Il a dit souhaiter que la conclusion de ce processus puisse avoir lieu avant l'ouverture de la prochaine session de l'Assemblée générale des Nations unies mi-septembre. "Cela serait le scénario idéal. Mais nous savons que nous sommes dans un processus", a-t-il fait observer.

"Nous démarrons une nouvelle série de pourparlers avec un ordre du jour très clair, à savoir la question de la formation d'un gouvernement d'union nationale", a précisé le médiateur international, estimant que "la Libye est confrontée à d'énormes défis".

M. Bernardino, également chef de la Mission des Nations unies en Libye, a insisté sur le besoin de redoubler d'efforts pour ramener la stabilité et la sécurité dans l'ensemble du pays.

A l'issue du précédent cycle de pourparlers qui se sont déroulés à Skhirat, la majorité des participants libyens ont paraphé le 11 juillet un accord politique global en vue d'un règlement de la crise politico-militaire.

L'accord obtenu "montre clairement une volonté et un courage politiques et rapprochait un peu plus le pays d'une solution à la crise sécuritaire et institutionnelle à laquelle il est confronté", avait estimé le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Trois ans après la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi, la Libye compte deux Parlements et deux gouvernements rivaux, l'un basé à Tripoli et dominé par la coalition de milices Fajr Libya, alors que l'autre siège dans l'est du pays et est le seul reconnu par la communauté internationale.
Mercredi 12 Août 2015 - 07:41





Nouveau commentaire :
Twitter