Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'ONG britannique "Freedom for All" se félicite du projet de réforme de la justice militaire au Maroc


Samedi 15 Mars 2014 modifié le Samedi 15 Mars 2014 - 09:00

L'ONG britannique "Freedom for All" s'est félicitée, vendredi, de l'approbation en Conseil des ministres, présidé par le Roi Mohammed VI, du projet de loi relatif à la justice militaire qui les civils de la compétence du tribunal militaire.
Cette décision constitue "un nouveau jalon" qui vient consolider davantage la construction de l'Etat de droit, a déclaré la présidente de cette ONG, Mme Tanya Warburg, indiquant qu’il s'agit-là d'une "avancée remarquable et significative" sur la voie du renforcement des acquis réalisés par le Royaume dans le domaine des droits de l'Homme.




L'ONG britannique "Freedom for All" se félicite du projet de réforme de la justice militaire au Maroc
L'approbation de ce projet de loi et "la réaction positive et rapide" du gouvernement marocain aux propositions faites par le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) traduisent "l'engagement fort" du Maroc et son attachement aux valeurs universelles des droits de l'Homme.

"C'est aussi une initiative historique et une preuve irréfutable de la détermination affichée par le Royaume à se hisser au rang des pays démocratiques", a souligné la présidente de cette ONG basée à Londres, militant en faveur de la consécration des droits de l'Homme à travers le monde.

Et d'ajouter que la décision prise par le Maroc d'introduire des réformes à la justice militaire témoigne de l'intérêt particulier accordé par le Maroc au renforcement du processus démocratique et à la protection des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.

Mme Tanya Warburg a également salué l'initiative prévoyant la désignation d'interlocuteurs permanents au sein de plusieurs départements ministériels afin de mieux traiter et réagir rapidement aux doléances liées aux droits humains.

Cette initiative "constitue un sursaut qualificatif en matière de protection des droits de l'Homme" qui s'inscrit dans le cadre d'une démarche volontariste, fondée sur une approche démocratique inclusive et transparente, a-t-elle souligné.

Samedi 15 Mars 2014 - 00:19





Nouveau commentaire :
Twitter