Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





« L'OEIL DU CŒUR » Une création marocaine ouverte sur l’universel à l'Institut du Monde Arabe.


Vendredi 19 Octobre 2012 modifié le Samedi 20 Octobre 2012 - 02:12

Après Caen, Agadir et Fès, Paris ouvre ses bras à « L’Œil du cœur ». Une création marocaine ouverte sur l’universel qui accroche l'oreille et procure une plénitude douce. Un trio bonheur nommé Abdellatif Lâabi, Driss El Maloumi et Naziha Meftah se produit ce soir à l’Institut du Monde Arabe avec un spectacle riche en émotions, où une histoire s'écrit à mesure que dialoguent poésie, musique et chants. A ne pas manquer !




« L'OEIL DU CŒUR » Une création marocaine ouverte sur l’universel à l'Institut du Monde Arabe.
Le trio s’est retrouvé en résidence d'artistes à l'Abbaye d'Ardenne en Normandie au printemps 2011. De ce séjour, une complicité est née « L'œil du cœur » à la fois récital et concert. Paroles poétiques nues sur les créations musicales d'un virtuose du luth, surnommé, l'«enchanteur du oud» avec l'art lyrique d'une voix soprano et arc-en-ciel.

Reprendre un poème, le lire, serait-ce une manière de redonner ses lettres de gloire à la musique et au chant. Un genre où le trio s’accorde sur une formule magique « mélanger des paroles et de la musique et faire d’une voix sensible un instant artistique exceptionnelle»

Le public reçoit la parole poétique de Abdellatif Lâabi autrement, elle est don et passion, la saisie et voyage à travers le talent et la virtuosité de Driss El Maloumi, «enchanteur du oud», pour s’envoler avec Naziha Meftah ou la « Piaf orientale ». L’instant, source d’émotion, sans cesse revigoré avec cette complicité joyeuse du trio. Et toutes les raisons sont bonnes pour mettre en lumière des poèmes car les vers de Lâabi sont des pulsations pour le cœur et de l’âme.

Abdellatif Laâbi est né à Fès. Poète, dramaturge, essayiste, traducteur. Son combat pour la liberté lui vaut d’être emprisonné pendant huit ans sous le règne de Hassan II. Vivant en région parisienne depuis 1985, c’est aujourd’hui un poète mondialement reconnu.

Naziha Meftah, est née à Chefchaouen, vit à Paris. Elle a grandi au coeur d’une tradition musicale, riche et diversifiée, marquée par l’art andalou et la hadra. Très tôt, elle interprète les chants arabo andalous, ceux du melhoun ainsi que les chansons d’Oum Kalsoum et de Fairouz, avant de voler de ses propres ailes et d’enregistrer plusieurs albums, notamment en Egypte, en France et en Belgique.

Driss El Maloumi, est né à Agadir, l’un des artistes de oud les plus talentueux du Maroc. Largement reconnu sur le plan international. il explore de nouveaux genres musicaux où la rencontre instrumentale et l'immersion dans des genres nouveaux, tels que la musique baroque et le jazz notamment, donnent naissance à une musique puissamment évocatrice, ouverte, délicate et surprenante. Son œuvre, en dialogue constant avec la diversité musicale du monde, comporte plusieurs albums.

Fouzia Benyoub

Samedi 20 octobre 2012 à 20H30
« L’OEIL DU CŒUR »
Avec Abdellatif Laâbi, Naziha Meftah et Driss El Maloumi - Percussions : Saïd El Maloumi et Lahoucin Baquir

Institut du Monde arabe
1 rue des Fossés-saint-Bernard Place Mohammed V
75005 Paris



Vendredi 19 Octobre 2012 - 22:27

Fouzia BENYOUB




Nouveau commentaire :
Twitter