Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'Irak a élu sa première reine de beauté depuis plus de 40 ans


Dimanche 20 Décembre 2015 modifié le Lundi 21 Décembre 2015 - 09:39

Une Irakienne de 20 ans a été élue samedi Miss Irak au cours de la première cérémonie de ce genre organisée depuis 1972 dans le pays, qui cherche à retrouver une vie normale malgré la guerre contre le groupe État islamique.




Shaymaa Qassim Abdelrahman, une jeune femme élancée aux yeux verts originaire de la ville multiethnique de Kirkouk, a été couronnée par le jury lors de ce concours organisé dans un grand hôtel de Bagdad.

« Je suis très heureuse de voir que l'Irak va de l'avant, grâce à Dieu », a déclaré Shaymaa. « Cette cérémonie a redonné le sourire aux Irakiens », a-t-elle ajouté, tout en tentant de repousser des admirateurs qui cherchaient à prendre des « selfies ». La jeune gagnante a annoncé qu'elle allait utiliser sa nouvelle célébrité pour promouvoir l'éducation, surtout parmi les populations déplacées par le conflit contre les djihadistes qui ont conquis une partie du territoire irakien en 2014.

Pour Sinan Kamel, créateur de mode et l'un des organisateurs, cette soirée a une portée symbolique. « Il y a des hommes qui se battent sur la ligne de front pour défendre les Irakiens et vaincre le terrorisme, et nous voulons leur prouver que la vie continue, prouver au monde que Bagdad ne mourra pas et l'Irak est en vie. » Durant la semaine précédant la cérémonie, les huit finalistes ont participé à des initiatives caritatives, se rendant notamment dans un camp de déplacés à Bagdad.

Le dernier concours de Miss Irak s'était tenu en 1972 lorsque le pays était en pleine ascension grâce notamment aux revenus pétroliers. En mars dernier s'était tenu le plus important défilé de mode depuis des années à Bagdad. Quelque 500 personnes y avaient admiré une quinzaine de mannequins habillées par six créateurs locaux et défilant sur fond de musique arabe.
Dimanche 20 Décembre 2015 - 16:35

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter