Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'IDC impute à l'Etat algérien la responsabilité des exactions commises dans les camps de Tindouf


Mardi 15 Mars 2011 modifié le Mardi 15 Mars 2011 - 21:00

L'Internationale Démocratique Centre (IDC), une organisation rassemblant les partis centristes de plus de 100 pays, a affirmé, mardi, devant le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'ONU, que l'Etat algérien assume la responsabilité des exactions commises dans les camps de Tindouf, en territoire algérien.




L'IDC impute à l'Etat algérien la responsabilité des exactions commises dans les camps de Tindouf
L'ONG attire l'attention du Conseil des droits de l'homme sur une situation de déni grave des droits des l'homme dans l'histoire contemporaine, en l'occurrence celle qu'endurent les populations confinées dans des camps de concentration de Tindouf, en territoire algérien, administrés par le Polisario, soutenu et armé par l'Algérie, a indiqué le délégué de l'IDC, M. El Mami Ahl Ahmed Brahim, qui intervenait en plénière de la 16ème session du CDH.

M. El Mami a précisé que les gens qui vivent dans ces camps ne sont pas en mesure d'exercer leurs droits fondamentaux à l'emploi, à l'éducation, à l'opinion et au mouvement, tout en dénonçant le déplacement forcé dans les camps de centaines d'enfants condamnés à l'exil dans des circonstances dramatiques et le détournement massif de l'aide internationale, pendant que les populations continuent à manquer de nourriture et de médicaments.

L'Etat algérien, le bras qui finance le Polisario, est responsable au même titre que les milices de ce mouvement mercenaire des exactions qui se déroulent dans ces camps, a souligné le représentant de l'IDC, qui a appelé le CDH et la communauté internationale à amener l'Algérie à assumer ses responsabilités quant à cette situation.

L'Internationale Démocratique Centre a également invité les organisations internationales et l'ONU à exercer des pressions sur le Polisario et l'Algérie pour les pousser à respecter le droit international et à permettre le recensement et l'enregistrement des populations des camps de Tindouf, à faire bénéficier ces dernières de la liberté de choisir le pays où elles désirent s'établir et à protéger l'aide humanitaire qui leur est destinée.

L'intervenant s'est, aussi, élevé contre la détention arbitraire et l'éloignement des camps de Tindouf de M. Mostapha Salma Ould Sidi Mouloud, ancien chef de la police du Front Polisario, aujourd'hui empêché de retrouver ses cinq enfants et sa femme pour avoir tout simplement exprimé sa préférence pour le plan d'autonomie proposé par le Maroc pour régler le conflit du Sahara.

L'Internationale Démocratique Centre est une organisation politique internationale regroupant des partis d'orientation centriste. Ses deux principales organisations régionales sont le Parti populaire européen et l'Organisation démocrate-chrétienne d'Amérique, surtout présente en Amérique latine. Elle défend les valeurs de démocratie et de justice ainsi que l'Etat de droit.






Mardi 15 Mars 2011 - 19:03

(Source MAP)





1.Posté par lilou le 15/03/2011 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL NE SUFFIT PAS SEULEMENT DE LE SIGNALER ? IL FAUT LEUR IMPOSER DES OBLIGATIONS DE MANIERE A CEQUE L ALGERIE ET LE RESPONSABLE ABDELAZIZ CHEF AUTOPROCLAME DE CETTE ZONE DE NON DROIT AFIN QUE CEUX CI METTENT UN TERME AU CALVAIRE QUE SUBISSENT LES MAROCAINS DE TINDOUF.

Nouveau commentaire :
Twitter