Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'Espagne accorde la nationalité à plus de 4.000 descendants de juifs séfarades expulsés du pays en 1492


Vendredi 2 Octobre 2015 modifié le Vendredi 2 Octobre 2015 - 22:43

Le Conseil des ministres espagnol à approuvé vendredi un décret royal octroyant la nationalité espagnole à 4.302 personnes d'origine séfarade descendants des juifs qui ont été expulsés du pays en 1492, a-t-on annoncé de source officielle à Madrid.




Le ministre espagnol de la Justice, Rafael Catalan, a souligné lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, que son département a décidé d'accélérer le processus de présentation de 4.302 dossiers pour l'octroi de la nationalité en vertu du Code civil aux juifs d'origine séfarade.

Le responsable a rappelé que la loi octroyant la nationalité espagnole aux séfarades est entrée en vigueur jeudi, précisant que ladite loi porte sur la concession de la nationalité espagnole aux descendants des juifs qui ont été expulsés du pays il y a plus de 500 ans, même s'ils ne sont pas des résidents en Espagne.

Selon cette loi, la descendance séfarade doit être approuvée par le biais d'un certificat livré par la présidence de la Commission permanente de la Fédération des communautés juives de l'Espagne.

Le projet de loi approuvé en juillet dernier et entré en vigueur le 1er octobre "répare une grande injustice perpétrée il ya 500 ans", avait déclaré Isaac Querub, Président de la Fédération des communautés juives en Espagne.

En 1492, les Rois catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, ont ordonné l'expulsion de l'Espagne de tous les juifs qui refuseraient de se convertir au catholicisme, rappelle-t-on.
Vendredi 2 Octobre 2015 - 22:42





Nouveau commentaire :
Twitter