Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'Espagne a accueilli un total de 500 réfugiés fuyant la guerre en Syrie et en Irak (ministère)


Dimanche 18 Septembre 2016 modifié le Dimanche 18 Septembre 2016 - 10:31

L’Espagne a accueilli jusqu'à présent un total de 500 réfugiés parmi les populations ayant fui la guerre en Syrie et en Irak, dans le cadre des programmes de l’Union européenne pour la relocalisation et la réinstallation des demandeurs d’asile, a indiqué le ministère espagnol de l’Intérieur.




La même source a précisé, dans un communiqué, que 221 demandeurs d’asile ont été accueilli dans le cadre du programme de relocalisation, alors que 279 autres sont entrés en Espagne dans le cadre du programme de réinstallation des réfugiés, le but étant de contribuer à faire face aux conséquences humanitaires de la guerre en Syrie.

Vendredi, un groupe de 20 personnes, 13 Syrien et 7 irakiens, est arrivé à l’aéroport de Madrid en provenance de la Grèce. Ce groupe compte quatre femmes et 10 mineurs. Douze de ces demandeurs d’asile seront hébergés à Huesca (nord) et 8 à Barcelone (nord-est).

Le système espagnol d’accueil et d’intégration des demandeurs et bénéficiaires de protection internationale offre un hébergement dans un centre d’accueil relevant du ministère de l’Emploi et de la sécurité sociale ou d’associations subventionnées par le gouvernement, de même qu’il assure une assistance juridique, psychologique et sociale et un accompagnement notamment en matière de scolarisation, de santé, d’apprentissage de la langue espagnole et d’intégration sociale et professionnelle.

L’Espagne s'est engagée à accueillir 17.670 réfugiés sur les 160.000 que l'Union européenne a déjà prévu officiellement d'accueillir, même si ce chiffre a été plus que quadruplé depuis son annonce.

Le gouvernement espagnol n'a néanmoins pas précisé dans quels délais ceux-ci seraient accueillis. L'Espagne, représentant 9,14 % de la population européenne, a accordé le statut de réfugié à 384 personnes en 2014, selon les Nations unies.
Dimanche 18 Septembre 2016 - 10:30





Nouveau commentaire :
Twitter