Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'Elysée programme la disparition numérique de Valérie Trierweler


Dimanche 26 Janvier 2014 modifié le Lundi 27 Janvier 2014 - 00:37

"Page non trouvé ..Désolé, il semble que vous tentez d'avoir accès à une page qui n'existe pas... Merci de vérifier l'URL que vous avez saisie puis d'essayer à nouveau". Après la séparation François Hollande-Valérie Trierweiller actée hier via l’agence AFP, elle l'est désormais aussi ce dimanche sur le site internet de la présidence.




a

Moins de 24 heures après l'annonce par François Hollande de sa rupture avec Valérie Trierweiler, l'ex-première dame a aussi perdu son statut sur Internet.

Samedi soir, moins de 3 heures après la déclaration du président, le compte twitter officiel @infosvaltrier qui a été supprimé le premier. Ce compte, qui permettait à son cabinet de communiquer autours des actions officielles de l'ex-première dame, avait été créé récemment, en août dernier.

Le site officiel de l'Elysée a été un peu moins réactif. La page web consacrée à l'ex-compagne de François Hollande était encore visible dimanche dans la matinée avant de disparaître.

Valérie Trierweiler s'est envolée pour l'Inde ce dimanche après l'annonce de sa rupture avec François Hollande. Un voyage à titre privé, au cours duquel elle donnera une conférence de presse.

François Hollande a "mis fin à la vie commune qu'il partageait avec Valérie Trierweiler", sa compagne depuis plusieurs années. Le président français s'est exprimé samedi soir deux semaines après la révélation de sa liaison avec l'actrice Julie Gayet.

Le président français partageait officiellement depuis 2007 sa vie avec la journaliste de l'hebdomadaire "Paris-Match". Auparavant François Hollande, qui ne s'est jamais marié, avait vécu pendant 28 ans avec Ségolène Royal, dirigeante socialiste comme lui, candidate malheureuse à la présidentielle de 2007, avec qui il a eu quatre enfants.

Agée de 48 ans, Valérie Trierweiler se reposait depuis une semaine dans la résidence présidentielle de la Lanterne, près du château de Versailles.

Le 14 janvier, François Hollande, 59 ans, s'était engagé à clarifier la situation de son couple avant sa visite d'Etat aux Etats-Unis prévue le 11 février.

La journaliste a déjeuné jeudi avec François Hollande, notamment pour préparer leur séparation officielle et ses suites. «Ce déjeuner s'est bien passé», assure son entourage. Elle reste «en bons termes» avec son ex-compagnon.


L'Elysée programme la disparition numérique de Valérie Trierweler
Un président célibataire

Rares sont les présidents de la République française à avoir été célibataires ou en situation de célibat, rappelle Le Figaro. On les compte en fait sur les doigts d'une main : Louis-Napoléon Bonaparte président de 1848 à 1852, Gaston Doumergue, élu en 1924 et qui se marie 12 jours avant la fin de son mandat. Mais aussi Nicolas Sarkozy, célibataire durant quatre mois entre son divorce avec Cécilia en octobre 2007 et son remariage avec Carla Bruni en février 2008.

A l'étranger, nombre de chefs d'Etat sont célibataires, comme l'Algérien Aziz Bouteflika ou le Bolivien Evo Morales, veufs, comme Raoul Castro (Cuba) et Cristina Kirchner (Argentine) ou divorcés comme Vladimir Poutine (Russie), Michelle Bachelet (Chili) et Dilma Roussef (Brésil).

Comme eux, François Hollande effectuera donc ses voyages officiels seuls. Premier à l'agenda : l'invitation de Barack Obama le 11 février prochain, qui a fait savoir que la rencontre diplomatique aurait lieu "comme prévu".

400 000 euros d'économies

Deux agents contractuels et trois fonctionnaires, soit cinq collaborateurs mis à disposition par la présidence pour la Première dame. Selon René Dosière, député apparenté PS de l'Aisne et spécialiste des comptes de l'Elysée, invité de BFM TV, l'absence de compagne de chef de l'Etat engendrerait une économie de 400 000 euros.

Fervent opposant au statut de Première dame, ce dernier évalue à 19 742 euros la rémunération nette mensuelle des cinq personnes travaillant avec la conjointe du président.

Dimanche 26 Janvier 2014 - 15:53





Nouveau commentaire :
Twitter