Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'Alliance marocaine pour le climat et le développement durable célèbre la journée mondiale des zones humides


Vendredi 29 Janvier 2016 modifié le Vendredi 29 Janvier 2016 - 20:00

L'Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD) organise une série d'activités dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des zones humides (2 février) qui se tient cette année sous le thème "Les zones humides pour notre avenir : modes de vie durables".




Ce thème reflète le rôle vital des zones humides pour l'avenir de l'humanité et leur contribution à la réalisation des nouveaux Objectifs de développement durable, indique vendredi l'Alliance dans un communiqué.

L'AMCDD, qui regroupe 500 associations, se joint à la communauté internationale pour célébrer cette journée qui commémore la signature de la Convention intergouvernementale sur les zones humides à travers l'organisation de manifestations dans plusieurs zones humides marocaines avec comme objectif de faire connaître ce patrimoine naturel et culturel, ses fonctions et ses valeurs, relève le communiqué.

Des exposés, des visites et des actions de participation à la conservation de ces sites sont au programme, ajoute la même source.

L'AMCDD saisit cette occasion pour lancer un appel au gouvernement, aux partis politiques, aux élus et à toutes les composantes de la société afin que des mesures soient prises pour sauver ce qui reste des zones humides par des actions concrètes visant la mise en place d'un cadre légal de protection de ces zones, un mode de gestion participatif et une utilisation rationnelle de leur richesse dans la vision d'un développement durable avec ses trois dimensions : économique, sociale et environnementale, note le communiqué.

Parmi ces mesures, fait savoir l'Alliance, figure l'activation de la publication du texte d'application de la Loi n 22-07 relative aux aires protégées promulguée par le dahir n 1-10- 123 du 3 chaabane 1431 (16 juillet 2010), la création et l'institutionnalisation d'un comité national et de comités locaux de gestion des zones humides qui doivent regrouper toutes les parties impliquées dans la gestion des zones humides, ainsi que l'inscription de davantage de zones humides marocaines dans la liste Ramsar des zones humides d'importance internationale.

Le Maroc est classé comme deuxième pays méditerranéen en matière de richesse en diversité biologique après la Turquie. Ce privilège doit être concrétisé, entre autres, par le nombre de sites inscrits dans la liste de la convention de Ramsar, souligne l'AMCDD, précisant que l'Espagne compte 74 sites Ramsar, le Portugal 31, et le Maroc 24.

Les zones humides contribuent au niveau mondial à l'absorption d'environ 40 pc du carbone terrestre, fonction déterminante pour l'atténuation des changements climatiques.
Vendredi 29 Janvier 2016 - 19:59





Nouveau commentaire :
Twitter