Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'Algérie prend en charge toutes les dépenses du Polisario


Vendredi 30 Août 2013 modifié le Vendredi 30 Août 2013 - 13:16




L'Algérie prend en charge toutes les dépenses du Polisario
Le journal électronique +Tamurt.info+ a dévoilé dans son édition de mercredi les liens étroits entre l'Etat algérien et le polisario, soulignant, en se basant sur plusieurs sources algériennes notamment diplomatiques, qu'Alger prend en charge toutes les dépenses de la junte séparatiste, hébergée à Tindouf (sur le territoire algérien).

C'est avec le budget de l'Etat algérien que le polisario prend en charge toutes les dépenses de son organisation, écrit le journal.

Ce budget versé par l'Algérie dépasse l'entendement, mais il reste toujours secret, souligne un ancien premier ministre Algérien, cité par Tamurt.info.

D'après cet ancien chef du gouvernement algérien, aucun journaliste ni politicien algérien ne peut aborder ce sujet ni y faire allusion. Le sujet est tabou , indique-t-il.

La publication note, dans ce contexte, que le coût financier du soutien inconditionnel que porte l'Algérie au polisario est inconnu des dirigeants politiques algériens.

Seul le DRS (NDLR: département algérien du Renseignement et de la Sécurité) est au courant , relève la publication électronique, soulignant que personne n'est en mesure d'apporter le moindre nombre, même approximatif, de milliards que verse l'Algérie aux comptes du polisario.

Il s'agit, d'après la source, d'un secret qu'aucun député, ni aucun ministre algérien ne peut percer, les montants versés aux membres du polisario, un groupe manipulé comme une marionnette par les services secrets algériens , échappant à tout contrôle des politiciens.

Tamurt.info souligne, par ailleurs, que l'Etat algérien finance les milices du polisario sans parler du soutien politique qu'Alger apporte aux séparatistes, dans le seul but de déstabiliser le Maroc .
Vendredi 30 Août 2013 - 08:04

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter