Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'Algérie interdit aux Kadhafi de se mêler des affaires libyennes


Lundi 5 Mars 2012 modifié le Mardi 6 Mars 2012 - 11:15




Safia Kadhafi et sa fille Aïcha
Safia Kadhafi et sa fille Aïcha
Le chef de la diplomatie algérienne, en visite en Libye, a promis lundi que les membres de la famille de Mouammar Kadhafi réfugiés sur le sol algérien ne seraient pas autorisés à s'ingérer dans les affaires libyennes.

Mourad Medelci est le plus haut responsable algérien à se rendre en Libye depuis la victoire des insurgés contre le régime de Kadhafi.

En offrant l'année dernière l'asile à plusieurs membres de la famille Kadhafi, dont sa veuve et sa fille, Alger a fâché les nouveaux dirigeants libyens, qui en voulaient déjà à leur voisin d'avoir, au mieux, tardé à soutenir la révolution.

S'exprimant devant la presse après une entrevue avec son homologue libyen, Mourad Medelci a tenté de réparer les dégâts provoqués par la décision d'Alger, dénoncée à l'époque par un responsable du Conseil national de transition libyen (CNT) comme un "acte d'agression".

"L'Algérie les a acceptés pour des motifs humanitaires. Dans le même temps, nous ne les laisserons jamais se mêler des affaires libyennes", a-t-il dit.

Le président du CNT, Moustafa Abdeljalil, qui a reçu le ministre algérien, a déclaré pour sa part que l'Algérie et la Libye étaient "deux voisins qui doivent affronter la situation de façon très réaliste".

"Nous nous évertuons à faire de notre relation avec nos frères d'Algérie un partenariat", a-t-il dit, soulignant: "La sécurité de l'Algérie, c'est la sécurité de la Libye, et la sécurité de la Libye, c'est la sécurité de l'Algérie."

Lundi 5 Mars 2012 - 22:30

Avec Reuters




Nouveau commentaire :
Twitter