Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







L’Afrique, une ambition trop grande pour l’Algérie (presse)


Dimanche 4 Décembre 2016 modifié le Lundi 5 Décembre 2016 - 21:48

Dimanche 4 décembre, la presse algérienne n'a pas lésiné sur les mots pour souligner l'échec cuisant du Forum africain de l’investissement et des affaires, co-organisé par le gouvernement et le patronat algérien (Forum des chefs d’entreprises/FCE), qui se tient du 3 au 5 décembe à Alger.




Lepremier ministre Sella quitte avec ses ministres le Forum au grand dam des Africains
Lepremier ministre Sella quitte avec ses ministres le Forum au grand dam des Africains
Sous le titre, "L’Afrique, une ambition trop grande pour l’Algérie", le site d’information TSA (Tout sur l’Algérie) se lamente devant le spectacle donné par les autorités algériennes. A commencer par l’incident qui a poussé le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal à quitter la salle en compagnie de ses ministres au moment où le patron du FCE Ali Haddad prenait la parole donnant "une ultime raison à ceux qui doutent de la capacité de l’Algérie à concrétiser son ambition africaine".

"Les Africains, présents à Alger ou absents, ont beaucoup de raisons de douter", note le site, indiquant que "la politique africaine de l’Algérie n’a jamais été constante".

Le site a également ironisé sur le nombre impressionnant des responsables, des cadres d’entreprises publiques et des ministères pour remplir l’immense salle du nouveau Centre International de Conférence. "Ils auraient dû ramener les subsahariens qui travaillent sur les chantiers et leur mettre un costume pour camoufler un peu", confie un haut cadre à TSA,

Pour TSA, "Pendant que le Maroc multipliait les investissements ciblés en Afrique (télécoms, banques, agroalimentaire…), l’Algérie gaspillait son argent dans des projets inutiles ou mal préparés".

Aujourd’hui, relève le site, "l’Algérie tente de se tourner une nouvelle fois vers l’Afrique, sans aucune stratégie claire. Et en plus de la confiance rompue, le pays n’a plus les mêmes atouts qu’avant"

Selon le site, "le pays ne sait pas organiser une conférence internationale chez lui", avant de s’interroger : " Comment peut-il prétendre aller à la conquête de marchés africains convoités par des géants comme la Chine et l’Europe ?"

Pour Le Matin DZ, ce rendez-vous africain a carrément tourné "en eau de boudin", relevant qu’ "au grand dam des participants africains, à peine commencé, le forum tourne à la polémique" avec le départ aussi précipité qu'inexpliqué de Sellal et de ses ministres .

Sous le titre ravageur "Forum : la dernière charlatanerie d'Alger !", le Matin DZ écrit qu’"il ne leur suffisait pas d'avoir fait de l'Algérie la risée du monde, il fallait aussi qu'ils invitent des personnalités étrangères au spectacle de leurs chamailleries".

"Dans l'Algérie égarée, où chacun se prétend le mieux indiqué pour continuer l'oeuvre destructrice de Bouteflika, nos dirigeants ont donné à leurs hôtes l'image parfaite de ce qu'est un non-Etat, c'est-à-dire un Etat réduit aux Dalton (..,)", s’indigne le journal.

Pour Le Matin Dz, l’Algérie, "démoli par près de 18 ans de gestion irresponsable, archaïque et autocratique, ne possède rien de ce dont il est question dans ce fameux Forum : ni les produits à exporter (sauf à intituler ce forum "Forum Deglet Nour"), ni le savoir-faire à transférer, ni la modernité, ni les compétences pour manager une telle rencontre, ni des dirigeants dévoués à leur mission, guidés par le sens de l'Etat".

"Le pouvoir algérien n'est plus qu'une association d'esprits avides de tout, de pouvoir, d'argent, dépassés par le monde actuel, étrangers au sens de l'Etat et engagés dans une bataille de clans aussi pathétique que sourde. Sellal qui boycotte Haddad, c'est Averell qui piège Jo, chez les Dalton", déplore-t-il.

"Mais enfin, qui a eu l'idée cocasse d'organiser cette grande messe financière censée ouvrir à l'Algérie les portes à l'exportation à des produits qu'elle n'a pas, à frayer le chemin à des entreprises qu'elle n'a plus et à des banques qu'elle n'a jamais voulu avoir ?", s'interroge à son tour Le Matin Dz.

Dimanche 4 Décembre 2016 - 23:43

Par Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter