Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L’Accord de Paris entrera en vigueur le 4 novembre 2016 (Pré-COP 22)


Jeudi 20 Octobre 2016 modifié le Jeudi 20 Octobre 2016 - 09:34

L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, qui était prévue en 2020, aura lieu le 4 novembre 2016, ont indiqué mercredi à Marrakech, les participants à la clôture de la rencontre ministérielle Pré-COP, destiné à finaliser la préparation de la 22ème Conférence des parties (COP22) de la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).




Lors d’un point de presse à l’issue de cette rencontre dont les débats se sont tenus à huit clos, l’ambassadeur pour la négociation multilatérale de la COP22, Aziz Mekouar, a souligné que cette décision a été prise après avoir franchi le seuil de 55 Etats représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre, ce qui montre "une mobilisation extraordinaire du monde entier".

M. Mekouar a également mis l’accent sur les thèmes qui ont été débattus lors de cette rencontre et qui se sont articulés autour des moyens de mise en œuvre pour la mobilisation des ressources financières et le renforcement des capacités des pays pour être en application des Contributions Déterminées au niveau National (CDNs) en vue de lutter contre les changements climatiques et éviter les changements climatiques les plus intenses enregistrés ces dernières années.

Il a, en outre, noté que cette rencontre a été une occasion pour la Grande-Bretagne et l’Australie de présenter la feuille de route pour la mobilisation des 100 milliards de dollars à l’horizon 2020 et de donner une idée sur les moyens efficaces de mobilisation des ressources financières et du renforcement des capacités permettant aux pays de pouvoir utiliser ces ressources.

Pour sa part, la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Patricia Espinosa, a indiqué que la dynamique positive depuis Paris a été maintenue pour se concrétiser par l’entrée en vigueur le 4 novembre prochain de l’Accord de Paris et par la décision de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) de réduire les émissions de l’aviation civile car, selon elle, c’est la première fois que cette industrie arrive à un accord qui s’applique au niveau international.

Elle a assuré que les 100 milliards de dollars accordés aux pays en voie de développement d’ici à 2020 "sont sur la bonne voie".

Mme Espinosa a fait savoir que la Conférence des parties à l'accord de Paris (CMA1) qui aura lieu à Marrakech "va se dérouler en douceur" et que le secrétariat est prêt à apporter son assistance et son aide pour la réussite de cet événement.

"Chaque pays et chaque nation a besoin de faire un pas en avant en accélérant notamment les investissements dans les énergies vertes", a-t-elle martelé, relevant que plusieurs actions ont été prises dans toutes les régions du monde grâce au leadership des deux championnes pour le climat.

Initiée dans la continuité des consultations informelles organisées à Skhirat les 8 et 9 septembre dernier, cette rencontre a été une occasion pour discuter de la convocation à Marrakech durant la COP22 de la Conférence des parties à l'accord de Paris (CMA1), de l'élaboration du règlement de l'accord de Paris, des moyens de mise en œuvre de ce dernier, des sujets liés à l'Agenda pré 2020 et de l'Agenda de l'Action élaboré par les championnes de Haut niveau pour le climat, Hakima El Haite (COP 22) et Laurence Tubiana (COP21).

Cette Pré-COP de deux jours a connu la participation d’environ 400 personnes, en particulier des ministres issus de 80 pays.
Jeudi 20 Octobre 2016 - 01:02





Nouveau commentaire :
Twitter