Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Koh-Lanta: "La vidéo prouve que Gérald criait à l'aide"


Vendredi 29 Mars 2013 modifié le Dimanche 31 Mars 2013 - 15:26




Koh-Lanta: "La vidéo prouve que Gérald criait à l'aide"
La chaîne de télévision française TF1 et la société de production Adventure Line Production sont à nouveau mises en cause suite au décès de Gérald Babin. Un second témoin dénonce à son tour une série de manquements qui ont coûté la vie au jeune candidat.

Nous vous en parlions hier, un témoin anonyme s'était confié au site Arrêt sur images auquel il avait dénoncé l'attitude de la production après le malaise de Gérald Babin. Selon lui, la prod' avait fait preuve de négligences en refusant que le médecin ne vienne en aide au jeune homme de 25 ans, qui gisait au sol, avant que l'épreuve ne soit terminée.

Ce témoin expliquait également que les producteurs avaient fait rejouer l'entrée du médecin et avaient refusé que Gérald ne soit héliporté vers l'hôpital afin de réduire les coûts de l'opération. Des propos qui n'avaient pas beaucoup plu aux membres de la production qui ont déposé une plainte en diffamation, ce jeudi, affirmant qu'il s'agissait là d'une "accusation anonyme, mensongère et odieuse".

Pourtant, ce vendredi, un second témoin revient à la charge. Interrogé par RMC, celui-ci appuie les révélations, qui ont été faites mercredi soir sur le site d'Arrêt sur images, et dénonce à son tour une série de manquements de la part de la prod'. "Gérald s'effondre au cours de la première épreuve, le médecin qui suit le jeu sur un écran veut intervenir", confie ce témoin à RMC.

"Le présentateur, Denis Brogniart, interroge le candidat qui dit avoir des crampes, et il ne juge pas une intervention nécessaire, le réalisateur non plus, l'épreuve n'est donc pas interrompue". Selon ce témoin, Gérald aurait pourtant appelé à l'aide et aurait demandé à ce qu'on appelle un médecin. Les enregistrements vidéo de la séquence peuvent en témoigner, explique-t-il.

Le transfert en bateau au lieu de l'hélicoptère, le malaise de Gérald, l'impossibilité de trouver le numéro du pilote d'hélico, selon ce témoin, le premier intervenant disait vrai. "On perd donc encore du temps, et le décès de Gérald sera finalement constaté à l'hôpital de Sihanoukville", explique-t-il.

Selon lui, c'est le concept de l'émission qui est à l'origine de cette tragédie. "Il faut toujours pousser les limites un peu plus loin, et donc reculer l'intervention du médecin", dit-il. "Jusqu'ici, la production a toujours eu de la chance mais on a frôlé plusieurs fois le drame".

Une enquête préliminaire pour "homicide involontaire" a été ouverte ce jeudi. L'autopsie de Gérald Babin doit se dérouler ce vendredi matin à l'institut médico-légal de Paris. Les premières conclusions devraient être révélées dans l'après-midi.

Vendredi 29 Mars 2013 - 23:59

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter