Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Kenya : trois morts lors d'émeutes après la victoire de Kenyatta


Samedi 12 Août 2017 modifié le Samedi 12 Août 2017 - 14:41

La commission électorale a confirmé vendredi la victoire du président sortant. Des émeutes ont éclaté dans des bastions de l'opposition, causant la mort de trois personnes.




Le président kényan Uhuru Kenyatta a été élu pour un deuxième mandat de cinq ans, en obtenant 54,27 % des voix, contre 44,74 % à son principal opposant Raila Odinga, a annoncé vendredi la Commission électorale. « Je souhaite donc déclarer Uhuru Kenyatta (...) président élu », a déclaré le président de la Commission, Wafula Chebukati. L'opposition conteste les résultats et dénonce des fraudes massives.

Des scènes de violence ont d'ailleurs éclaté dans des fiefs de l'opposition dès l'annonce, vendredi soir, de la réélection d'Uhuru Kenyatta comme président du Kenya, ont constaté des journalistes de l'Agence France-Presse. Des émeutes, accompagnées de scènes de pillage, ont été observées dans le bidonville de Kibera à Nairobi. Dans la ville de Kisumu (ouest), la police a tiré des coups de feu pour tenter de disperser des manifestants. Deux personnes ont été tuées par balle dans la nuit de vendredi à samedi à Kisumu et Siaya (ouest), selon des sources policière et administrative. À Kisumu, « nous avons une personne tuée et quatre autres admises à l'hôpital avec des blessures par balle », a déclaré à l'Agence France-Presse le Dr Ojwang Lusi, responsable de la santé pour le comté. « Nous ne savons pas pourquoi la police a tiré », a déploré Truphena Achieng, dont le frère a été blessé.

À Nairobi, dans le bidonville de Mathare, c'est un enfant de 9 ans qui été tué par balle samedi matin alors qu'il se trouvait sur un balcon au quatrième étage d'un immeuble, a rapporté un journaliste de l'Agence France-Presse sur place. Médecins sans frontières (MSF) a par ailleurs annoncé avoir traité 19 blessés depuis vendredi soir dans ce même bidonville.

Avec AFP
Samedi 12 Août 2017 - 14:34





Nouveau commentaire :
Twitter