Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Kenya: Odinga ne cède pas et appelle ses partisans à rester chez eux lundi


Dimanche 13 Août 2017 modifié le Lundi 14 Août 2017 - 02:33

Le leader de l'opposition kényane Raila Odinga a promis dimanche qu'il ne renoncerait pas à contester la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta, et a appelé ses partisans à rester chez eux dans l'attente de l'annonce de sa stratégie mardi.




Raila Odinga
Raila Odinga
Dans l'après-midi, M. Odinga, muet depuis vendredi soir, s'est adressé à des milliers de supporteurs enthousiastes dans les bidonvilles de Kibera et Mathare, leur demandant de rester chez eux lundi en signe de deuil pour les victimes des violences électorales qui ont fait au moins 16 morts depuis vendredi.

"Nous n'avons pas encore perdu. Nous n'abandonnerons pas. Attendez que j'annonce la marche à suivre après-demain (mardi)", a déclaré M. Odinga. "Parce que Jubilee (le parti au pouvoir, ndlr) a ses policiers et soldats partout, ne quittez pas vos maisons demain. N'allez pas au travail demain", a-t-il ajouté, dénonçant une nouvelle fois une élection "volée".

Après son départ de Mathare, de violents affrontements ont éclaté entre des membres de son ethnie luo et des partisans kikuyu du président Kenyatta, a constaté un photographe de l'AFP.

Une bataille rangée entre plusieurs centaines de personnes a éclaté, à coups de pierres, bâtons et flèches. Les corps de deux hommes, l'un luo, l'autre kikuyu, ont été vus gisant inertes sur la chaussée et ensanglantés, par deux photographes de l'AFP.

A 20H00 locales (17H00 GMT), la police s'était déployée et les violences étaient terminées, le bidonville étant plongé dans le noir en raison de coupures d'électricité.

Cet affrontement est venu ternir une journée par ailleurs dénuée de violences à Nairobi, où l'activité avait en partie repris et où des habitants s'étaient rendus normalement dans les nombreuses églises.

AFP
Dimanche 13 Août 2017 - 20:18





Nouveau commentaire :
Twitter