Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Kendji Girac a "hâte" de monter sur scène pour partager sa musique "gipsy pop" avec le public de Mawazine


Mardi 24 Mai 2016 modifié le Mercredi 25 Mai 2016 - 08:54




Le jeune chanteur français d'origine catalane Kendji Girac au succès fulgurant depuis son passage réussi au concours télévisé "The Voice" 2014, très regardé dans l’Hexagone et ailleurs, a dit, mardi à Rabat, avoir "hâte" de monter sur scène pour partager sa musique "gipsy pop" avec le public de Mawazine.

"C’est une fierté de pouvoir se produire à Mawazine qui est l’un des plus grands festivals du monde, et j’ai hâte de voir les jeunes sur scène", a-t-il confié dans un entretien accordé à la MAP, avant son concert prévu dans la soirée sur la scène internationale OLM-Suissi du Festival Mawazine-Rythmes du monde (20-28 mai).

Connu lors de l’émission pour avoir chanté les tubes d’autres artistes confirmés, il peut s’enorgueillir maintenant de pouvoir revendiquer son propre style et son identité musicale : la gypsy pop.

"J’ai été pour longtemps Kindgi de The Voice, maintenant c’est Kendji Girac. C’est l’objectif que je m’étais fixé avec mon équipe. Maintenant c’est bon, j’ai mon identité et j’ai mon propre style", s’est réjoui, un Kendji Girac toujours fier de ses origines gitanes.

"C’est de la musique gypsy, la rumba gitana de chez nous, mais que j’ai renommée gypsy pop. C’est pour faire accepter le style gipsy aux jeunes, une sorte de mélange avec la pop", a expliqué le chanteur, ravi de voir son style plaire aux jeunes.

Lors d’une conférence de presse en prévision de son spectacle, le jeune chanteur, issu de la communauté des gens du voyage, a réitéré son attachement à la culture gitane qui est "un grand patrimoine" porteur de beaucoup de valeurs, tout en célébrant la fête et la musique.

Il n’écarte pas la possibilité de collaborer avec des musiciens arabes voire de chanter en arabe. "J’écoute beaucoup la musique arabe, ce n’est pas loin du flamenco. D’ailleurs, plusieurs duos gypsi se sont formés avec des chanteurs de rai", a-t-il fait observer. Le fait d’arriver très vite au somment de la célébrité ne l’a pas changé et il en est fier.

Pour l’heureux lauréat de The Voice, tout a commencé quand il a posté une vidéo sur Internet en 2013 avec une reprise gipsy de Bella de Maître Gims.

"J’ai eu de la chance d’être vu et apprécié, mais je n’ai pas perdu le chemin ni pris la grosse tête, grâce au soutien de ma famille. Je suis très fier de ne pas changer", a-t-il dit avec satisfaction.

Son succès est tel qu’il réalise avec deux albums aujourd’hui plus de ventes de disques que le grand Mika, son coach à qui il doit son ticket d’entrée à l’émission The Voice. "Cela ne peut que me faire plaisir. Cela prouve qu’il ne s’est pas trompé en croyant en moi", a-t-il dit.

Après avoir remporté The Voice, il sort en 2014 son premier album, Kendji, dont les ventes dépassent 1,3 million d’exemplaires. Fidèle à son style métissé, qui fait se côtoyer guitare gipsy et inspirations d’aujourd’hui (funk, rap-électro, latino), Kendji a sorti l’an passé un second album, Ensemble. Dans ce dernier opus, le jeune gitan démontre à nouveau toute l’étendue de son talent à travers un voyage festif et dansant au son de sa musique caliente.

Source MAP
Mardi 24 Mai 2016 - 17:53





Nouveau commentaire :
Twitter