Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Juppé salue le discours du président Obama sur les révolutions arabes


Vendredi 20 Mai 2011 modifié le Vendredi 20 Mai 2011 - 22:51




Alain Juppé
Alain Juppé
Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a salué, vendredi, le discours prononcé la veille par le président américain Barack Obama sur les révolutions arabes, porteur d'un message qui "rejoint celui porté par la France".

"Je salue le discours prononcé par le Président Obama sur les révolutions dans le monde arabe. Le message du Président des Etats-Unis rejoint le message porté par la France", a déclaré M. Juppé dans un communiqué.

"Le printemps arabe est porteur d'un espoir immense qu'il est de notre intérêt de soutenir sans relâche", a-t-il affirmé, soulignant que "toute répression est inacceptable et la communauté internationale doit prendre ses responsabilités pour faire prévaloir le dialogue sur la force".

Sur la question israélo-palestinienne, le chef de la diplomatie française s'est réjoui que les analyses de Washington et de Paris soient "convergentes: le statu quo n'est pas tenable".

"La solution passe par la reprise des négociations dont nous connaissons les paramètres essentiels, notamment, comme l'a souligné le Président Obama, la garantie de la sécurité d'Israël et une négociation sur la base des lignes de 1967 avec des échanges de territoires agréés", a-t-il souligné.

M. Juppé a affirmé que "la France ne ménagera pas ses efforts pour contribuer à la relance du dialogue", précisant que c'est dans cet esprit qu'il se rendra dans les prochains jours au Proche-Orient et aux Etats-Unis.

Jeudi, le président Barack Obama s'est prononcé pour la première fois en faveur d'un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967, lors d'un discours sur le Moyen-Orient au département d'Etat à Washington.

"Les frontières d'Israël et de la Palestine devraient être fondées sur les lignes de 1967 avec des échanges sur lesquels les deux parties seraient d'accord, afin d'établir des frontières sûres et reconnues pour les deux Etats", a-t-il déclaré.




Vendredi 20 Mai 2011 - 22:45





Nouveau commentaire :
Twitter