Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Journée de la femme: Nicolas Sarkozy "prêt" à accueillir en France la jeune marocaine Najlae Lhimer


Lundi 8 Mars 2010 modifié le Lundi 8 Mars 2010 - 14:44

Le président Nicolas Sarkozy s'est dit lundi "prêt" à "accueillir en France, si elle le souhaite", Najlae Lhimer, une jeune lycéenne marocaine dont les associations et le PS notamment ont dénoncé l'expulsion.




Journée de la femme: Nicolas Sarkozy "prêt" à accueillir en France la jeune marocaine Najlae Lhimer
Nicolas Sarkozy a été interpellé par les associations reçues lundi à l'Elysée dans le cadre du centième anniversaire de la Journée internationale des droits de la Femme. "Au cours de la réunion, les associations ont fait part au président de la République de leurs préoccupations et propositions", précise un communiqué de l'Elysée.

"Interrogé en particulier sur la situation de la jeune marocaine Najlae Lhimer, 19 ans, le président de la République s'est dit prêt à l'accueillir en France, si elle le souhaite", ajoute l'Elysée.

Le chef de l'Etat a reçu à l'Elysée les associations membres du collectif "Lutte contre les violences faites aux femmes-Grande Cause nationale 2010", en présence des ministres Michèle Alliot-Marie (Justice) et Brice Hortefeux (Intérieur) ainsi que des secrétaires d'Etat Fadela Amara (Ville) et Naine Morano (Famille

Ces derniers jours, la polémique a, en effet, enflé autour de l'affaire de Najlae, scolarisée dans un lycée professionnel à Olivet (Loiret) et qui vivait depuis cinq ans avec son frère installé en France.

Un soir la découverte d’un mégot de cigarette met le frère de Najlae dans une colère noire. Il la bat violemment. Couverte d'hématomes, elle se rend au commissariat de Montargis pour y déposer une main courante, puis à la gendarmerie de Châteaurenard où elle présente un certificat médical avec une incapacité de travail de huit jours.

Sans papiers, Najlae est aussitôt placée en garde à vue pour défaut de titre de séjour, avant d'être expulsée vers le Maroc.
Il y a cinq ans, son père avait voulu la marier à un cousin contre son gré. Sa mère l'avait alors encouragé à poursuivre sa scolarité en France aux côtés de son frère.

Des associations et des élus du Loiret ont vivement dénoncé l'expulsion de Najlae. Le sénateur PS Jean-Pierre Sueur avait interpellé le gouvernement lors d'une séance au sénat et adressé un courrier au Premier ministre et aux ministres concernés, les appelant à reconsidérer cette mesure.


Lundi 8 Mars 2010 - 14:28

atalsinfo




Nouveau commentaire :
Twitter