Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Journalistes tués à Homs : Sarkozy exige le départ du régime syrien


Mercredi 22 Février 2012 modifié le Mercredi 22 Février 2012 - 23:36




Journalistes tués à Homs : Sarkozy exige le départ du régime syrien
Nicolas Sarkozy a rendu hommage aux deux journalistes, dont le Français Rémi Ochlik, morts mercredi en Syrie. "Je présente mes condoléances aux familles", a réagi le président-candidat devant son quartier général, à Paris. "Cela montre combien la liberté d’informer est importante, combien le métier de journaliste peut être difficile. Je veux leur rendre hommage, car si les journalistes n’étaient pas là-bas, on ne saurait pas ce qui s’y passe."

"On a déjà eu un caméraman français qui a été tué. Ça suffit, ce régime doit partir", a également affirmé le chef de l’Etat. "Il n’y a aucune raison que les Syriens n’aient pas le droit de vivre leur vie, de choisir leur destin librement".

De son côté, le chef de la diplomatie française, Alain Juppé a demandé au gouvernement syrien "l'arrêt immédiat des attaques et le respect des obligations humanitaires qui s'imposent à lui", tout en exigeant "un accès sécurisé et médicalisé pour porter secours aux victimes avec le soutien du Comité International de la Croix-Rouge".

"J'ai demandé à mon directeur de cabinet de convoquer l'ambassadrice de Syrie à Paris pour lui faire part de ces exigences et lui rappeler le caractère intolérable du comportement du gouvernement syrien", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Quand à François Hollande, il a fait part dans un communiqué de sa "très grande émotion" à l'annonce de la mort du jeune photographe français. "Cette disparition me touche d'autant plus que Rémi Ochlik, qui était accrédité auprès de la campagne, était encore parmi nous il y a quelques jours», déclare notamment le candidat socialiste à la présidentielle. "
Mercredi 22 Février 2012 - 14:32





Nouveau commentaire :
Twitter