Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Jean-Pierre Chevènement prêt à diriger la Fondation pour l'islam de France


Lundi 15 Août 2016 modifié le Lundi 15 Août 2016 - 18:39




L’ancien ministre français de l’Intérieur Jean-Pierre Chevènement s’est dit prêt à diriger la Fondation pour l'islam de France, estimant que la mission première de cette fondation est la formation profane des imams.

"Il s'agit d'une tâche d'intérêt public car les 4,1 millions de musulmans que compte la France doivent pouvoir exercer leur culte mais dans le respect de la laïcité et des principes de la République", a-t-il dit dans un entretien publié lundi par le quotidien Le Parisien, notant que cette mission est tellement d'intérêt public qu'aucun responsable ne peut s'y dérober.

La mission première de cette fondation est la formation profane des imams, a-t-il dit, relevant qu'"il faut leur enseigner ce qu'est la citoyenneté française, le cas échéant la langue française, les principes généraux du droit, en tout cas ceux régissant les rapports entre le culte musulman et les pouvoirs publics".

Il s'agira aussi de promouvoir des projets culturels ayant pour but de faire mieux connaître la civilisation musulmane, laquelle, à certaines époques comme à la fin du premier millénaire, a brassé les cultures et a été une des grandes matrices du monde moderne, a poursuivi M. Chevènement, plaidant pour la création d'un institut de recherche - profane -- en islamologie.

"L'émergence d'un islam de France compatible avec la République représente une oeuvre de longue haleine d'autant plus nécessaire aujourd'hui que des courants salafistes se développent partout dans le monde, y compris en France depuis une quinzaine d'années, mettant à leur merci certains jeunes à l'esprit fragile", a-t-il poursuivi, notant qu’il s’agit d’une bonne réponse à la poussée du terrorisme, conforme à l'intérêt des musulmans, aussi bien qu'à l'intérêt de la France.

A rappeler que certaines personnalités politiques françaises s'étaient interrogées sur la légitimité de la nomination d'un non musulman à la tête de la Fondation pour l'islam de France.

Créée en 2005 par l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin, cette Fondation avait pour objectif de faciliter le financement du culte musulman, mais n’a jamais vraiment fonctionné.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait annoncé récemment que cette Fondation serait prochainement relancée. Une volonté confirmée par le président François Hollande qui a indiqué que cette fondation doit être confortée.

Agé de 78 ans, Jean-Pierre Chevènement a été plusieurs fois ministre sous François Mitterrand et Jacques Chirac. Il a été également candidat à l’élection présidentielle en 2002.
Lundi 15 Août 2016 - 13:12





Nouveau commentaire :
Twitter