Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Jean-Luc Mélenchon la "voiture balai" de François Hollande selon Marine Le Pen


Vendredi 24 Février 2012 modifié le Vendredi 24 Février 2012 - 19:14

Invités à confronter leurs idées jeudi soir sur France 2, les candidats du Front national et du Front de gauche n'en ont rien fait. Marine Le Pen a préféré ranger ses notes plutôt que de discuter avec un "leurre".




Jean-Luc Mélenchon la "voiture balai" de François Hollande selon Marine Le Pen
Le débat prévu n'aura finalement pas eu lieu. D'abord refusée par Marine Le Pen, la discussion avec Jean-Luc Mélenchon, sur le plateau "Des Paroles et des Actes" sur France 2 jeudi soir, a tourné court. La candidate du Front national a lancé les hostilités alors que le candidat du Front de gauche attendait en coulisses. "Merci Monsieur Guaino, ce débat était fort agréable. Je vous aurais bien échangé contre le prochain", a-t-elle lancé après sa rencontre avec la "plume" de Nicolas Sarkozy, la première de la soirée. Jean-Luc Mélenchon n'est arrivé en plateau qu'en toute fin d'émission, pour un débat d'une durée de 20 minutes animé par David Pujadas.

Premier à s'exprimer, le candidat du Front de gauche a interrogé Marine Le Pen sur la notion d'égalité, prônée par la candidate du FN. Mais "vous demandez la suppression du remboursement de l'IVG. Donc seules celles qui en auront les moyens pourront se faire avorter. Je dénonce cette hypocrisie", lui a-t-il lancé. Mais face à lui, Marine Le Pen n'a pas répondu. Et a expliqué qu'elle ne participerait pas "à ce débat organisé dans une logique commerciale". "Vous allez d'ailleurs peut-être me donner des gants de boxe. C'est une belle affiche Le Pen-Mélenchon", a-t-elle ajouté. "Ce débat n'a pas de sens", a-t-elle poursuivi en détaillant trois raisons. "Vous n'êtes pas au même niveau électoral que moi", a-t-elle lancé à Jean-Luc Mélenchon tandis que lui rappelait que son score actuel dans les sondages "était le même que votre père" à l'élection de 2007.

Marine Le Pen a ensuite dénoncé l'"attitude profondément anti-républicaine" et la stratégie constituée "d'une suite d'injures" du candidat du Front de gauche. Elle a alors sorti ses notes et énuméré une série de petites phrases prononcées à son sujet par Jean-Luc Mélenchon. Parmi elles, l'expression "semi-démente". "Ca vous en laisse une bonne moitié", lui a répondu Mélenchon. Et ce n'est qu'un exemple. Troisième et dernière raison? Selon elle, Jean-Luc Mélenchon n'est "pas un vrai candidat", mais "la voiture-balai de Monsieur Hollande","un leurre", "une imposture" dans cette élection. Un terme repris par Mélenchon pour qualifier la candidate du FN. David Pujadas a eu beau essayé de relancer le débat a plusieurs reprises, Marine Le Pen a à chaque fois décliné son offre. Et s'est même mise à ranger ses notes en faisant mine de ne pas écouter le candidat du Front de gauche pendant qu'il parlait:


"Elle regarde ailleurs car elle a peur, et elle a raison", a lancé Jean-Luc Mélenchon alors que la tension redescendait en cette fin de "débat". Et Marine Le Pen de conclure, au moment où son adversaire du soir quittait le plateau : "tant qu'on n'a pas droit à la violence, ça va".

Vendredi 24 Février 2012 - 00:04

Avec TF1




Nouveau commentaire :
Twitter