Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Jamel Debbouze joue le méchant-sympa dans "Né quelque part"


Mercredi 19 Juin 2013 modifié le Mercredi 19 Juin 2013 - 09:28

’est l’histoire de Farid. Et à travers lui celle de toute une génération. Avec Né quelque part, son premier long-métrage présenté hors compétition à Cannes, Mohamed Hamidi filme la quête identitaire d'un Français, Farid (Tewfik Jallab), qui met pour la première fois les pieds dans la patrie de son père, l'Algérie. Dépêché au "bled" pour sauver la maison familiale menacée de démolition, l’étudiant en droit va découvrir un pays, l’histoire de ses aînés et remonter le fil de ses origines.
Le personnage de Jamel Debbouze, dans le film, incarne la forme la plus poussée du désir de rejoindre une France fantasmée. Sous les traits du cousin algérien "roublard" et sans scrupule, Mohamed Hamidi lui offre son premier rôle de "méchant-sympa". Cousin du héros mais aussi son homonyme, il lui vole ses papiers, rentre en France avec et le laisse en Algérie. "Farid se rend alors compte qu'il ne connait absolument pas ce pays, qu'il n'en a pas les codes, qu'il ne parle pas la langue (...) C'est lost in Algeria." plaisante Jamel Debbouze avant d'ajouter "Quand on voit ce film on se rend compte à quel point on est Français."




Jamel Debbouze joue le méchant-sympa dans "Né quelque part"
Le réalisateur aborde beaucoup de sujets autour de l'immigration. Un film à voir parce qu'il fait passer beaucoup de choses avec un humour très maitrisé. Sa galerie de personnages secondaires truculents fait prendre la mayonnaise entre cette question de l'identité et la drôlerie de certaines scènes.


Mercredi 19 Juin 2013 - 09:17





Nouveau commentaire :
Twitter