Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Jacques Audibert succède à Gérard Arraud, comme ambassadeur et représentant permanent de la France auprès des Nations Unies à New York


Mardi 8 Avril 2014 modifié le Mercredi 9 Avril 2014 - 10:18

Gérard Arraud, l’ambassadeur et représentant permanent de la France auprès des Nations Unies à New York que l’acteur espagnol Javier Bardem a désigné comme l’auteur des propos désobligeants à l’encontre du Maroc, laissera sa place en juillet prochain à Jacques Audibert, directeur général des affaires politiques et de sécurité au ministère français des Affaires étrangères, a appris Atlasinfo de sources françaises.




Gérard Arraud
Gérard Arraud
Ambassadeur de France à l’ONU depuis le15 juillet 2009, Gérard Arraud a été accusé par l’acteur Javier Bardem, adepte des thèses séparatistes du Polisario, d’être l’auteur de propos insultants à l’encontre du Maroc.

Dans une déclaration au journal Le Monde de février dernier, Javier Bardem avait déclaré que « L'ambassadeur de France aux Nations unies, Gérard Araud, qu'on a rencontré en 2011, nous a dit que le Maroc est une maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n'est pas particulièrement amoureux, mais qu'on doit défendre ».

L’acteur espagnol avait attribué dans un premier temps ces propos à l'ambassadeur de France à Washington, Français Delattre, avant de les prêter à Gérard Arraud.

Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, avait reconnu, le 26 février, que Gérard Araud avait "rencontré, à sa demande, M. Javier Bardem en 2011 mais avait formellement démenti les propos qui sont prêtés à l’ambassadeur.

« Arraud ne pourra jamais dire une chose pareille sur le Maroc », jurent d’autres sources françaises qui louent « le grand professionnalisme » de ce « diplomate hors pair ».

Cet incident s’était ajouté à l’irruption, cette fois-ci, de sept policiers à la résidence de l’ambassadeur du Maroc en France pour remettre une convocation d’un juge d’instruction français au patron de la DGST, Abdellatif Hammouchi, pour des allégations de torture, entraînant une crise diplomatique entre les deux pays.

Le Maroc avait demandé des explications à la France. Il a depuis suspendu sa coopération judiciaire avec Paris et a engagé des poursuites judiciaires en France à l'encontre des auteurs de plaintes, dont l’association Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT).

Le Maroc a également fait appel à une société française mondialement réputée qui a déjà travaillé sur des photomontages de propagande nord-coréens et sur des clichés de la guerre en Syrie. Dans un rapport d’expertise de 17 pages, "elle estime que les photos des deux plaignants, censées prouver qu’ils ont été torturés, sont + douteuses+» et ont été +retravaillées+ », selon le Journal du Dimanche.

Directeur général des affaires politiques et de sécurité, Jacques Audibert a par ailleurs sous son autorité les directions des Affaires stratégiques et des Nations unies.

Mardi 8 Avril 2014 - 16:42

Par Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter