Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Jack Lang, ancien ministre socialiste de la Culture, à la tête de l'institut du Monde Arabe


Vendredi 25 Janvier 2013 modifié le Dimanche 27 Janvier 2013 - 00:13

L'ancien ministre socialiste français de la Culture Jack Lang a été "désigné à l'unanimité" président de l'Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris. Ségolène Royal avait décliné le poste. Elle avait expliqué dans VSD début janvier ne pas avoir voulu prendre la tête de l'Institut de Monde Arabe. « Je

n’ai pas décliné l’IMA, que l’on m’a effectivement proposé de diriger. Mais j’ai considéré que je pouvais être encore plus utile ailleurs. Je suis une femme d’action, je n’ai jamais caché mes ambitions, j’agis toujours en totale transparence, j’ai acquis compétence et expérience et je souhaite servir mon pays. Au risque de vous paraître immodeste, je considère que j’ai beaucoup de choses à apporter » avait-elle expliqué




Jack Lang, ancien ministre socialiste de la Culture, à la tête de l'institut du Monde Arabe
Proposée le 8 janvier par les autorités françaises, la désignation de Jack Lang à la tête de l'IMA a été entérinée par le Conseil d'administration et par le Haut conseil de l'IMA, où sont représentés les membres fondateurs, à savoir la France et les pays arabes.

"Conformément aux souhaits des autorités françaises et de la partie arabe, le mode de gouvernance de l'IMA, doté depuis 2009 de deux présidences, vient d'être réformé et le principe de la présidence unique rétabli", a indiqué l'institut.

Jack Lang succède donc à la fois à Renaud Muselier, président du Haut conseil depuis le 7 septembre 2011 et à Bruno Levallois, président du Conseil d'administration depuis le 9 décembre 2009.

Agrégé de droit public et de sciences politiques, Jack Lang, 73 ans, "a mené, parfois de front, une triple carrière, universitaire, culturelle et politique. Il fut notamment pendant quelque dix ans le ministre de la Culture de François Mitterrand", rappelle le communiqué.

Jack Lang a été ministre de la Culture entre 1981 et 1986, a rempilé entre 1988 et 1993, avant d'ajouter l'Education à ses fonctions entre 1991 et 1993 et de ne s'occuper que de l'Education entre 2000 et 2002. En juin, il avait échoué à rester député, battu dans les Vosges (est).

L'IMA est une fondation de droit français à visée culturelle. Son président est nommé sur proposition du président français.

Implanté sur les bords de la Seine, l'IMA compte 140 salariés et un budget annuel de 24 millions d'euros pour moitié versé par la France, l'autre par 22 Etats arabes, membres du Conseil d'administration.

Vendredi 25 Janvier 2013 - 15:22





Nouveau commentaire :
Twitter