Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





JO de Paris 2024 : Hidalgo recadre Hollande


Vendredi 7 Novembre 2014 modifié le Vendredi 7 Novembre 2014 - 22:24

A l'occasion d'une conférence de presse organisée à la hâte vendredi, la maire de Paris a répondu sèchement à François Hollande, qui s'était dit la veille "favorable" à une candidature de la capitale pour les JO de 2024. "Rien ni personne ne me fera changer de calendrier ni de méthode", a-t-elle affirmé. "Avoir des rêves c'est magnifique, les réaliser c'est encore mieux", a-t-elle ajouté, en posant trois conditions.




JO de Paris 2024 : Hidalgo recadre Hollande
La réponse est claire et sévère à l'égard de François Hollande. Anne Hidalgo n'est pas "pour les décisions hâtives prises sous le coup de l'émotion". Lors d'une conférence de presse improvisée, décidée à la suite de l'émission du chef de l'Etat la veille au soir, la maire de Paris a réagi vendredi à la perspective d'une candidature de sa ville aux Jeux olympiques de 2024. "Rien ni personne ne me fera changer de calendrier ni de méthode", a assené la socialiste. François Hollande s'était pour sa part dit "favorable" à une telle candidature, car la France a selon lui "besoin de se projeter", de "montrer qu'elle est capable d'accueillir".

"Pas question d'avoir une candidature de témoignage"

"Avoir des rêves c'est magnifique, les réaliser c'est encore mieux", a déclaré la maire de la capitale, qui avait déjà par le passé montré son faible enthousiasme pour l'organisation de cet événement. Elle a donc rappelé sa propre méthode, "sérieuse" et "rigoureuse", - beaucoup de concertations, notamment avec le mouvement olympique français - et surtout son agenda. Comme cela a été précisé cette semaine par le Comité français du sport international (CFSI), les conclusions de l'étude d'opportunité sur une candidature française aux JO d'été seront remises en janvier aux responsables politiques locaux et à l'Etat.

Anne Hidalgo s'en tient à ce calendrier et "invite chacun et chacune à le respecter". Le dépôt définitif des candidatures est fixé à septembre 2015 et la désignation interviendra en 2017. La maire de Paris a toutefois également évoqué l'échéance de 2028, contrairement à François Hollande.

Rappelant les trois échecs des précédentes candidatures parisiennes - 1992, 2008 et 2012 -, l'édile socialiste a demandé de se "poser les bonnes questions avant de s'engager". "Pas question d'avoir une candidature de témoignage", a-t-elle prévenu. Faisant valoir son "sens de l'intérêt collectif" et le "respect qui se doit aux Parisiens", Anne Hidalgo a ainsi posé trois conditions précises. Que le processus de désignation de la future ville hôte soit effectué de façon "éthique" et "transparente", évoquant des dossiers de candidature "particulièrement coûteux", environ 100 millions d'euros. Elle souhaite aussi "avoir un modèle économique nouveau pour pouvoir porter ce type de candidature" puisque l'ensemble de l'organisation d'un tel évènement est estimé à 12 milliards d'euros. Enfin, elle fait du "caractère environnemental de ces Jeux" une priorité.
Vendredi 7 Novembre 2014 - 14:37

Source JDD




Nouveau commentaire :
Twitter