Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Israël se veut pionnier de l'industrie du cannabis à des fins médicales


Samedi 3 Novembre 2012 modifié le Dimanche 4 Novembre 2012 - 10:17




Israël se veut pionnier de l'industrie du cannabis à des fins médicales
L'industrie médicale autour du cannabis s'étend en Israël, soutenue par les importantes recherches dans le secteur de la médecine et de la technologie, ainsi que par le gouvernement. Au contraire des Etats-Unis et de l'Europe, ce sujet ne provoque quasiment pas de polémiques au sein du gouvernement israélien. Même les rabbins les plus influents ne pipent pas mot pour critiquer cette extension, alors que les laïcs israéliens ont une attitude très libérale à propos de la commercialisation du cannabis.

Aujourd'hui, c'est le ministre de la Santé qui envisage de commercialiser le cannabis en pharmacie pour des raisons médicales, et ce d'ici l'année prochaine. Et ses compatriotes semblent motivés par la perspective de développer l'industrie du cannabis médical.

"Quand (...) la population verra combien combien les personnes souffrantes en bénéficient, je suis sûr que tout le monde le soutiendra", a déclaré Yuli Edelstein, le ministre de la Diplomatie publique, alors qu'il visitait jeudi la ferme de culture de cannabis la plus grande du pays, Tikun Olam. Il a par ailleurs fait les louanges de l'installation, déclarant qu'elle était un exemple des avancées médicales et technologiques en Israël.

Le centre Hadarim, une maison de retraite médicalisée, est l'un des huit centres choisis par gouvernement pour développer les opérations liées à l'administration de cannabis pour des raisons médicales dans le pays. Le centre distribue du cannabis à environ 2.000 patients possédant une ordonnance médicale.

Cette année, le centre développe aussi un prototype de marijuana utilisé par un quart de ses clients, censé donner aux patients tous les bénéfices du cannabis, sans le THC, la substance chimique provoquant les effets psychotiques. A la place, le cannabis est élaboré avec des grandes quantités de CBD, une substance anti-inflammatoire, pour aussi soulager la douleur.

"C'est le dessus de l'iceberg. C'est le futur", déclare Zach Klein, à la tête de la recherche et du développement dans la ferme de Tikun Holam, dont le logo est : "C'est Dieu qui agit, et c'est merveilleux à nos yeux"

"Nous somme sur le point de gérer non seulement la culture et la distribution, mais aussi la science basique du cannabis", s'enthousiasme également Itay Goor Atyeh, directeur du centre de gestion de la douleur au sein centre médical Sheba près de Tel Aviv.

"Nous savons comment prolonger la vie, mais parfois ce n'est pas plaisant et cela peut causer une douleur considérable, donc nous cherchons à la soulager", explique Inbal Sikorin, l'infirmière en chef de la maison de retraite Hadarim, tout en administrant du cannabis à un patient via un vaporisateur. "Le cannabis répond à ces besoins. Tous nos patients mangent à nouveau, et leurs humeurs se sont considérablement améliorées.

La marijuana est illégale en Israël mais son utilisation médicale est permises depuis le début des années 1990 pour les patients atteints du cancer, ainsi que ceux souffrant de maladies douloureuses comme Parkinson, les scléroses en plaques ou les désordres de stress post-traumatiques. Les patients peuvent fumer la drogue, l'ingérer sous forme liquide, ou l'appliquer sur la peau comme un baume.

10.000 patients sont autorisés à utiliser du cannabis pour des raisons médicales, sur une population totale de 8 millions de personnes.

Samedi 3 Novembre 2012 - 19:30





Nouveau commentaire :
Twitter