Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Irak: François Hollande salue les frappes américaines, appelle à un soutien aux civils


Vendredi 8 Août 2014 modifié le Vendredi 8 Août 2014 - 19:05




François Hollande a salué vendredi les frappes américaines menées contre des pièces d'artillerie utilisées par l'Etat islamique en Irak et annoncé qu'il examinerait avec les partenaires de la France les actions à mener pour mettre fin aux souffrances des populations civiles dans ce pays.

"Le président de la République se félicite (...) de la décision importante prise par le président Obama d'autoriser des frappes aériennes ciblées afin de contrer l'Etat islamique ainsi que de mettre en œuvre un effort humanitaire dont nous savons combien il est impérieux et urgent", dit-il dans un communiqué.

L'aviation américaine a bombardé vendredi des pièces d'artillerie utilisées par l'Etat islamique contre les forces kurdes qui défendent Erbil, capitale du Kurdistan irakien autonome, a annoncé le porte-parole du Pentagone.

"La France va examiner avec les Etats-Unis et l'ensemble de ses partenaires les actions qui pourraient être menées afin d'apporter conjointement tout le soutien nécessaire pour mettre un terme aux souffrances des populations civiles. Elle est prête à y prendre toute sa part", ajoute le communiqué de l'Elysée.

"La communauté internationale ne peut rester sans réagir face aux menaces que représentent les avancées de ce groupe terroriste, pour les populations et pour la stabilité non seulement de l’Irak mais de toute la région", souligne l'Elysée.

François Hollande y appelle l'Union européenne "à jouer très rapidement un rôle actif dans cet effort commun et à mettre en place tous les moyens d'assistance possibles en réponse à cette situation catastrophique".

Barack Obama a annoncé jeudi soir avoir autorisé des frappes aériennes ciblées pour contrer l'avancée des djihadistes dans le nord de l'Irak dans le but d'empêcher un "génocide potentiel" des minorités religieuses assiégées.

L'autorisation porte sur des frappes aériennes "ciblées", a précisé le président américain. Il s'agit de protéger le personnel américain en cas de poursuite de l'avancée des djihadistes de l'Etat islamique vers Erbil, où se trouve un consulat américain.

Le gouvernement britannique a par ailleurs appelé vendredi ses ressortissants à quitter des zones du Kurdistan irakien, comprenant la capitale Erbil, craignant une rapide détérioration des conditions de sécurité.

Alors que Barack Obama a, à plusieurs reprises, insisté sur le fait que les Etats-Unis ne se déploieraient pas de nouveau sur le terrain, quelque 700 soldats ont été envoyés en Irak depuis le mois de juin afin d'assurer la protection du personnel et des bâtiments diplomatiques.

Ces troupes doivent également évaluer les forces et faiblesses de l'armée irakienne, fortement fragilisée par l'avancée des islamistes dans le nord du pays.

En juin, les Etats-Unis avaient déplacé du personnel diplomatique de l'ambassade américaine à Bagdad vers Erbil, Bassorah et Amman, en Jordanie, Washington craignant une attaque de l'Etat islamique sur la capitale irakienne.

Vendredi 8 Août 2014 - 18:31





Nouveau commentaire :
Twitter